Manifestation près de Tarbes pour dénoncer l'ouverture d'un hypermarché le dimanche sans caissière mais avec vigiles

Le géant Casino de Laloubère fonctionne le dimanche après-midi et soir sans caissière, mais avec vigiles / © Thierry Villeger/FTV
Le géant Casino de Laloubère fonctionne le dimanche après-midi et soir sans caissière, mais avec vigiles / © Thierry Villeger/FTV

Une cinquantaine de personnes a manifesté dimanche devant l'hypermarché Casino de Laloubère, dans la banlieue de Tarbes, pour protester contre son ouverture dominicale de 13 à 21heures, avec 8 caisses automatiques et une vingtaine de vigiles.

Par Vincent Albinet

Plus d'employé, mais huit caisses automatiques avec paiement par carte bancaire et surveillance assurée par une vingtaine de vigiles : bienvenue à l'hypermarché Casino de Laloubère, près de Tarbes, ouvert le dimanche de 13 heures à 21 heures, à l'exception des rayons alcool, boulangerie, boucherie et poissonnerie. 

Cette première commerciale dans le département des Hautes-Pyrénées n'est pas passée inaperçue. Elle s'est déroulée, en plus de présence des vigiles, sous  surveillance policière en raison d'une manifestation de protestation qui a réunit une cinquantaine de personnes à l'appel de la CGT.
Une cinquantaine de personnes a manifesté dimanche devant l'hypermarché Casino de Tarbes-Laloubère / © Thierry Villeger/FTV
Une cinquantaine de personnes a manifesté dimanche devant l'hypermarché Casino de Tarbes-Laloubère / © Thierry Villeger/FTV

Alors que le groupe Casino (17 milliards d'euros de chiffre d'affaires) explique riposter ainsi à "la montée en puissance de l'e-commerce", la CGT l'accuse d'utiliser "les failles de la loi qui lui interdit d'employer des salariés après 13:00 le dimanche après-midi en recourant à des vigiles pour surveiller leurs précieuses caisses automatiques".

Le groupe casino, "pour faire face aux nouvelles formes de consommation veut passer en force et généraliser le procédé à tous ses magasins", prévient le syndicat. "Toujours plus pour le profit et la consommation à outrance 7 jours sur 7, toujours moins pour les travailleurs(ses)", dénonce-t-il.

Selon la direction du groupe Casino, 130 établissements du groupe, supermarchés et hypermarchés, fonctionneraient ainsi sans caissières le dimanche après-midi.

Voir le reportage de Ludovic Brimbeuf et Thierry Villeger :

Sur le même sujet

Les + Lus