Suite à la noyade d'une petite fille à Villembits dans les Hautes-Pyrénées, en août 2023, lors de la fête du village, la justice a relaxée la mère de la victime. En revanche, le maire et le président du comité des fêtes sont condamnés à de la prison avec sursis.

Le tribunal correctionnel de Tarbes dans les Hautes-Pyrénées a rendu sa décision, mardi 23 janvier 2024, dans l'affaire de la noyade d'une petite fille à Villembits en août 2023. 

La mère de la fillette a été relaxée. Le maire du village, Henri Lacoste, est condamné à 8 mois de prison avec sursis. Le président du comité des fêtes hérite de 10 mois de prison avec sursis et 1.000 euros d'amende.

Ils étaient accusés de manquements délibérés à des règles de sécurité. La noyade de la fillette de deux ans dans les eaux de la Bouès, est survenue dans la nuit du samedi 12 au dimanche 13 août 2023, au cours d'une fête de village. 

Au micro de France 3 Occitanie, Henri Lacoste n'a pas caché son amertume avec beaucoup d'émotion dans la voix : "Je suis dégoûté pour moi et pour mes collègues. La mère est relaxée complètement ce n’est pas ce que j’aurais voulu personnellement. Je trouve que la décision du tribunal est un peu exagérée. Elle aurait pu avoir une obligation de soin. Pour ma part, je n’étais pas là. J’avais demandé aux jeunes de ne pas participer à cette manifestation et j’en prends plein la gueule. J’en ai ras-le-bol. J’ai donné 23 ans à un village pour finir comme ça, je suis écœuré."

Henri Lacoste a démissionné de son mandat de maire. Son successeur, Thierry Dubié, ne comprend pas cette condamnation : "On se rend compte que le maire c'est le responsable, le gendarme de la commune, le responsable de tout. A terme, des maires, nous aurons beaucoup de mal à en trouver."

Lors de leur comparution, le procureur avait requis un an de prison avec sursis contre la mère endeuillée, et 10 mois de prison avec sursis contre le maire et le président du comité des fêtes. "Il y a un manque de prudence et de responsabilité de ma part" avait reconnu la maman à la barre.  

L'enquête avait révélé qu'elle avait consommé le soir du drame de l'alcool (le taux d’alcool estimé au moment des faits :0,79 mg/L) et des produits stupéfiants (cannabis), ce qui avait expliqué pour partie au moins la perte d’équilibre et la chute dans la rivière. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité