• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le parlement d'Aragon demande à la France l'arrêt immédiat du plan ours

L'ourse Claverina à la sortie de la caisse qui l'a déposée dans les Pyrénées. / © Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS)
L'ourse Claverina à la sortie de la caisse qui l'a déposée dans les Pyrénées. / © Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS)

Les 67 députés du parlement d'Aragon ont voté vendredi dernier un texte pour s'opposer à la réintroduction de l'ours dans les Pyrénées. Ils demandent à la France l'arrêt immédiat du "Plan Ours" ainsi que la consultation des territoires frontaliers pour toute décision sur le sujet.

Par Delphine Gerard

Les Aragonais s'opposent à la poursuite de la réintroduction de l'ours dans les Pyrénées. Par un texte voté le 8 novembre dernier, les 67 députés du parlement d'Aragon demandent au gouvernement central espagnol d'intervenir auprès de la France pour exiger d'une part, la consultation obligatoire des territoires frontaliers pour toute décision au sujet des ours; de l'autre, l'arrêt immédiat du "Plan ours" et de nouvelles réintroductions, tant qu'il n'y aura pas de garantie que l'élevage aragonais ne sera pas affecté.

Selon Lucía Guillén, députée du Partido Aragonés (centre-droit), cette proposition vise à ce que le gouvernement Français gèle le plan ours, qui vise à augmenter jusqu'à 2028 le nombre d'ours dans les Pyrénées jusqu'à atteindre les 50 spécimens. 
 

 

Sur le même sujet

Le soulagement de Michael Guigou après la victoire du MHB sur Rhein Neckar

Les + Lus