Plongées dans le noir, 90 communes participent à une expérimentation unique en France de pilotage de l'éclairage public

L'éclairage public de 90 communes des Hautes-Pyrénées s'éteindra automatiquement durant quelques minutes ce jeudi 21 décembre à 21h. Une expérience qui porte à la fois sur l'impact de la pollution lumineuse et les économies d'énergie qu'elle peut générer.

Les étoiles et la lune pour seules lumières. Ce jeudi 21 décembre à 21h, l'éclairage public de 90 communes des Hautes-Pyrénées s'éteindra pendant une dizaine de minutes. Une première sur le plan national.  

Cette opération, maintenue malgré une météo qui n'est pas optimale, s'inscrit dans le cadre du 10e anniversaire de la labellisation "Réserve internationale de ciel étoilé (RICE)" du pic du Midi qui regroupe 250 communes. RICE a été créée à l’origine pour contrer le phénomène de pollution lumineuse, c’est-à-dire les halos de lumière artificielle qui interfèrent dans la qualité de l’observation astronomique. Depuis 2013, plus de 40% des 40 000 lampadaires de la RICE du Pic du Midi ont ainsi été remplacés
par des technologies d’éclairage conformes aux exigences de la réserve.

Une expérience filmée

Conduite par le syndicat départemental d'énergie (SDE) des Hautes-Pyrénées, co gestionnaire de la RICE, en partenariat avec Enedis, l'extinction de ce soir sera pilotée à distance via le compteur intelligent Linky. Au total, 20 000 points lumineux, pilotés par 1 041 armoires, seront éteints automatiquement pendant quelques minutes, avant d'être rallumés avant 21h15. La coupure d'électricité sera d'ailleurs filmée pour mesurer son impact sur le territoire et en faire un retour d'expérience sur le plan national. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Enedis (@enedis.officiel)

Baisse de 40% de la facture d'énergie

Cette extinction automatique est générée par une solution technique mise au point par Enedis à Toulouse en Haute-Garonne. Selon l'entreprise, elle est également utilisée par plusieurs autres communes de ce même département comme Aussonne, par souci d'économie. "Car l'extinction de l'éclairage public entre minuit et 6 heures du matin peut générer une économie de 40 % des dépenses d'énergie pour une commune", argumente le fournisseur d'électricité. L’éclairage public est le deuxième poste de dépense des collectivités locales après les bâtiments. Il représente près de 37 % des dépenses en électricité, selon l’Agence de la transition écologique (ADEME). 

Dans les Hautes-Pyrénées, le SDE 65 s’est porté candidat dès 2022 pour mettre en oeuvre cette solution d'éclairage pilotée. La commune de Guchen, en vallée d’Aure, est devenue la première commune de France à avoir testé ce dispositif. Il pourrait être généralisé à partir de 2024 sur l'ensemble du territoire national à la demande des collectivités.