• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Pyrénées : horodateurs et caméras de vidéo surveillance seront installés sur le parking de la réserve du Néouvielle

© Sylvie Tillaud
© Sylvie Tillaud

Des horodateurs qui avaient été installés sur le parking de la réserve du Néouvielle dans les Pyrénées ont été dégradés. La mairie d'Aragnouet les a enlevés temporairement. Ils seront réinstallés avec des caméras de surveillance.

Par JM avec Régis Cothias

Des randonneurs ont eu la surprise de découvrir des horodateurs sur la route d'accès de la réserve du Néouvielle dans les Pyrénées.
C'était aux alentours du 15 mai dernier.

Peu de temps après, l'un des deux appareils a été détérioré et la mairie d'Aragnouet a donc enlevé les horodateurs mais temporairement. Ils seront réinstallés avec des caméras de video surveillance.
"De la colle placée dans une fente empêchait le fonctionnement. Nous avons déposé plainte et nous avons également fourni les mails agressifs reçus après l’installation des horodateurs" indique Jean Mounicq, le maire d’Aragnouet.

Pas question pour autant de renoncer après cette dégradation déclare l’élu. "Nous allons remettre en place les horodateurs avec une vidéosurveillance".

Le système sera opérationnel le 15 juin et le parking payant jusqu’au 15 septembre. Les caméras installées pendant l’été seront réutilisées l’hiver sur d’autres sites en particulier la station de Piau Engaly.
 

Des horodateurs pour financer des travaux sur le site

"On ne fait pas ça pour gagner de l’argent, nous avons des travaux d’assainissement à financer, mentionne Jean Mounicq. Des toilettes sèches sont déjà installées sur le site et une aire de vidange pour les campings cars doit être aménagée. Ca évitera les vidanges sauvages dans le torrent voisin, la Neste de Couplan. Les truites n’apprécient guère" déclare Jean Mounicq.


De son côté l’Alipy, association libre Pyrénées qui s’oppose à l’installation de ce parking payant, s’étrangle à la découverte des prix du stationnement. "Une grille tarifaire scandaleuse, quand notre pays connaît une crise des gilets jaunes depuis plus de 6 mois ! " indique l’association sur sa page Facebook.
Et les opposant d’enfoncer le clou, ou plutôt la pièce dans l’horodateur "la commune d’Aragnouet fera une belle affaire au passage, puisqu’elle prélèvera 15% du produit des horodateurs, en tant que propriétaire des terrains, au titre de loyers dus par le SIVU Aure Néouvielle". Ce SIVU, Syndicat à Vocation Unique est gestionnaire de site et de la route des lacs où sont installés les horodateurs.

 

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus