• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Pyrénées : l'ours Cannellito serait peut-être dans le Val d'Azun (65)

La photo de l'appareil automatique du 15 août prise sur le territoire d'Estaing (65) / © ONCFS / Réseau Ours Brun
La photo de l'appareil automatique du 15 août prise sur le territoire d'Estaing (65) / © ONCFS / Réseau Ours Brun

Une photographie du 15 août dernier issue d'un appareil automatique montre un ours dans le val d’Azun. Il pourrait s'agit de l'ours Cannellito, dernier descendant de la souche pyrénéenne et disparu des radars de surveillance depuis un an. Des analyses génétiques sont en cours.

Par Emmanuelle Gayet

L'ours Cannellito habituellement situé en Béarn n'a plus donné signe de vie depuis un an. Le 15 août dernier un ours correspondant à son cabarit a été photographié par l'un des appareils automatiques de réseau ours brun sur le territoire de la commune d'Estaing dans le Val d'Azun (65). Des analyses génétiques sont en cours pour confirmer l'identité de l'animal.


Cannellito est l'un des deux ours qui sont installés dans la partie béarnaise des Pyrénées. Le plantigrade n'avait plus été repéré dans le secteur du Haut Béarn dans les Pyrénées-Atlantiques depuis l'été 2016. La photographie du 15 août pourrait apporter la preuve qu'il est encore en vie et aussi qu'il a changé son de territoire/


Le noyau occidental de l’ours brun dans les Pyrénées à l'agonie

Composé de deux mâles, la survie de ce noyau est dans l'impasse. Néré et Cannellito n'ont aucune chance de se reproduire s'ils restent dans le secteur et s'il n'y a pas de réintroduction d'ours femelles. Ses défenseurs réclament en urgence l'arrivée de femelles. Sans cela, il n'y a aucun espoir pour l'avenir de l'espèce dans cette partie du massif.
Le nouveau ministre de l'environnement Nicolas Hulot ne s'est pas encore positionné sur le sujet.

Cannellito est le dernier représentant de la souche pyrénéenne

Agé de 13 ans, il est le fils de l’ours Cannelle, abattue par un chasseur en 2004 en vallée d’Aspe (64). Il est donc le dernier ours à perpétuer la souche pyrénéenne. Il constitue avec Néré, le noyau occidental de la population des ours brun du massif estimée à 39 individus (nombre d'ursidés repérés dans l'année).

Des analyses sont en cours

Un ours peut être amené à changer ses habitudes de déplacements ce qui pourrait expliquer que Cannellito n'ait pas été aperçu par les agents en charge de la surveillance de l'ours pendant plusieurs mois. Un ours n'est donc déclaré mort qu'à patrir du moment où  aucun indice de vie n'a été trouvé pendant au moins deux ans. 
Les poils collectés font ainsi l'objet d'une analyse afin de déterminer le profil génétique de l'animal et confirmer ou infirmer qu'il s'agit ou non de Cannellito.


Sur le même sujet

Perpignan : des casseurs attaquent une permanence parlementaire après le rassemblement des gilets jaunes

Les + Lus