Un randonneur fait une chute mortelle dans les Pyrénées, la troisième depuis le déconfinement

Ce mardi 26 mai, un randonneur de 62 ans a trouvé la mort sur le Pene Nère, un sommet des Hautes-Pyrénées. Les gendarmes du PGHM n’ont pu que constater le décès.
les secouristes du PGHM de Pierrefitte-Nestalas dans les Hautes-Pyrénées
les secouristes du PGHM de Pierrefitte-Nestalas dans les Hautes-Pyrénées © PGHM
C’est le 3ème décès dans les Pyrénées en 4 jours. L’accident s’est produit ce mardi 26 mai en début d’après-midi. Un homme de 62 ans originaire de Bagnères de Bigorre a fait une chute mortelle sur le Pene Nère, un sommet des Hautes-Pyrénées. L’homme était parti le matin en compagnie d’un autre randonneur.  

Le capitaine Jean Marc Bougy, commandant du PGHM (Gendarmerie Nationale Secours En Montagne) de Pierrefitte-Nestalas fait partie des secouristes qui se sont rendus sur place. 

Nous sommes arrivés sur site à 15h30 avec l’hélicoptère. Le randonneur a fait une chute de 150 mètres environ. Il semblerait qu’il soit sorti du sentier. Il a emprunté un couloir herbeux et il a glissé


Le capitaine Bougy met en garde les randonneurs. "je comprends que l’on ait envie de retrouver la liberté en montagne après 2 mois de confinement. Mais il faut être très prudent. La montagne peut être dangereuse".

Le PGHM de Pierrefitte-Nestalas propose aux randonneurs des conseils avant leur départ. Pour toute question, les gendarmes sont joignables  au 05 62 92 71 82 ou le 112
Les gendarmes du PGHM répondent à vos questions
Les gendarmes du PGHM répondent à vos questions © PGHM


Vendredi 22 mai une randonneuse de 68 ans a fait une chute mortelle, près de la frontière espagnole en Ariège.
Lundi le corps sans vie d'un randonneur expérimenté de 56 ans, a été retrouvé sous une arête du pic de Maupas, dans le massif du Luchonnais, en Haute-Garonne.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montagne nature déconfinement société pyrénées randonnée sport loisirs sorties et loisirs