Hérault-Gard : plus de 470 pompiers luttent contre 4 feux à Nissan, Aumes, Saint-Pargoire et Nîmes

Depuis dimanche, la sécheresse et le vent favorisent les départs de feux sur le littoral. Après l'Aude, ce sont l'Hérault et le Gard qui font face à des incendies multiples. 470 pompiers, 11 avions de la sécurité civile et 3 bombardiers d'eau de l'Hérault sont mobilisés sur 4 feux en cours.

4 incendies sont en cours entre Hérault et Gard.

Saint-Pargoire, dans l'Hérault

Le feu reste assez actif selon les pompiers. Il a parcouru plus de 300 hectares malgré la présence de 11 groupe GIFF. Aucune évacuation n'a dû être effectuée et un hameau d'habitations a rapidement pu être protégé.

Un avion Dash et les bombardiers d'eau départementaux aident les 220 hommes au sol mais la présence d'éoliennes en nombre dans ce secteur venté ne facilite pas les largages. Les pompiers attaquent les flammes par les flancs mais le feu progresse vers Villeveyrac.

La D.2 est coupée à la circulation à cause du feu.

Nissan-lez-Enserune, dans l'Hérault

Sur ce feu, 6 groupes d'intervention sont sur le terrain aidés par 4 Canadair de la base de la sécurité civile de Nîmes-Garons. L'incendie a brûlé 60 hectares.

Les moyens terrestres, 13 hommes, et aériens combinés tentent de casser la progression des flammes à travers la pinède.

Aumes, dans l'Hérault

5 groupes feux de forêt sont à l'oeuvre, soit 20 véhicules et 100 pompiers au sol. L'incendie évolue de façon favorable même s'il a déjà détruit 15 hectares. 3 avions bombardiers d'eau du Département de l'Hérault basés à Béziers-Agde noient le brasier.

Nîmes

Depuis 12h, les sapeurs-pompiers du Gard sont engagés sur un feu de forêt aux portes de Nîmes, au nord de la route d’Anduze, à proximité du mas de Ponge. Un feu difficile d'accès.

Le centre opérationnel des sapeurs-pompiers du Gard a engagé d’importants moyens, terrestres et aériens. 12 engins de lutte feux de forêt, l’hélicoptère bombardier d’eau, 4 Canadair et un Dash de la sécurité civile composent le premier détachement. Ce sont donc 70 sapeurs-pompiers qui sont à pied d’oeuvre pour lutter contre ce sinistre. 5 hectares ont déjà brûlé.

Au total, 370 pompiers avec 95 véhicules, 1 hélicoptère et 14 avions luttent contre ces feux.

Les sapeurs-pompiers demandent à la population de ne pas se rendre sur les lieux afin de ne pas gêner l’action des secours.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers pompiers feux de forêt sécheresse météo vent violent intempéries