Hérault : impacté par le confinement Covid-19, l'aquarium du Cap d'Agde ne rouvrira pas

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvie Bonnet

Il devait fêter ses 30 ans l'an prochain. L'aquarium d'Agde annonce sa fermeture définitive. La petite structure familiale à l'avenir déjà incertain n'a pas résisté au confinement et organise maintenant le transfert de ses 4 500 animaux marins vers tous les aquariums de France.

"L'Aquarium a été très durement impacté par la crise du COVID. Après la fermeture administrative du 1er confinement au printemps dernier, une saison en demi-teinte avec les restrictions sanitaires, la re-fermeture administrative du 2e confinement, prolongée... Nous sommes dans l'incapacité de pouvoir rouvrir nos portes en 2021".

C'est par ce message sur les réseaux sociaux que la famille Pigno, propriétaire de l'aquarium d'Agde, a annoncé sa fermeture définitive. Une décision précipitée par la crise sanitaire même si la petite structure connaissait quelques difficultés à envisager son avenir depuis plusieurs années. Restent 4 500 animaux marins à transférer dans les autres aquariums français et une dizaine d'employés à accompagner.

Les tickets d'entrée, unique source de revenus 

Notre chiffre d'affaires s'est effondré avec le Covid. On est au pied du mur et si on s'entête ça finira en liquidation judiciaire.

 Cécile Pigno, directrice de l'aquarium d'Agde

La directrice de l'aquarium d'Agde est lucide. La fermeture était l'unique option raisonnable de l'entreprise familiale pour organiser sereinement le transfert de tous ses pensionnaires fragiles dans les mois à venir. Depuis que Cécile Pigno a posté son annonce sur internet, les messages de soutien sont nombreux. Quant à la menace de fermeture, accélérée par la crise du Covid, elle planait depuis plusieurs années sur la petite structure agathoise.

 "Nos locaux ne répondaient plus aux attentes des visiteurs qui sont maintenant habitués aux grands aquariums hyper modernes" analyse Cécile Pigno. "Et on n'avait pas de possibilité de s'agrandir. On avait le projet de déménager mais c'est tombé à l'eau."

"Le Covid a eu raison de nous"

L'année 2020 a finalement balayé toutes les tentatives de la famille Pigno de sortir de l'impasse. Des mois sans aucune rentrée d'argent au printemps. Une reprise plus que timide pendant l'été avant un nouveau confinement. Et impossible d'actionner les mécanismes de chômage partiel pour l'équipe technique qui a dû continuer à prendre soin des poissons et des aquariums. Ajouter à cela des frais incompressibles, dont 5 000 euros d'électricité par mois pour tous les systèmes de pompe, d'éclairage et de chauffage des 30 bassins. L'entreprise avait déjà été contrainte de se séparer de son animatrice après le premier confinement et la fin des visites organisées. Ce sont maintenant les 9 autres salariés de l'aquarium qui vont devoir trouver un nouvel emploi.

Les pensionnaires des bassins déjà "adoptés" par d'autres aquariums

On prend le temps d'organiser correctement le transfert de tous les poissons. Ils vont partir dans toute la France, notamment à l'aquarium de Montpellier.

Cécile Pigno, directrice de l'aquarium d'Agde

Dès que l'entreprise a compris qu'elle n'était plus viable, elle a actionné le réseau des professionnels des aquariums et la solidarité de toute la France s'est organisée. Les poissons et autres organismes marins sont vendus ou cédés ainsi que les équipements, hormis les bassins en béton indémontables. 

"Les transferts vont débuter au premier trimestre 2021. Les poissons sont très fragiles et pour nous c'était vital de savoir qu'ils vont pouvoir voyager en toute sécurité" explique Cécile Pigno qui a repris l'entreprise familiale créée par son père en 1991. Une histoire de passion avant tout pour ce médecin agathois passionné de plongée sous-marine et amoureux de la mer depuis son enfance à Madagascar.

"Le coeur lourd mais une belle aventure"

Aujourd'hui, les messages de soutien reçus de toutes parts mettent du baume au coeur pour ses filles qui avaient repris le flambeau. "C'est une belle aventure qui s'achève. Le coeur lourd mais sans amertume" nous confie la directrice actuelle.

C'est le sentiment d'avoir pleinement participé à l'identité marine et touristique d'Agde qui donne encore à toute l'équipe l'énergie d'entretenir les bassins avant de confier ses précieux spécimens à d'autres aquariums. 3 millions de visiteurs ont pu profiter de l'univers sous-marin recréé à Agde au cours de ces trente dernières années.