• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

L'agglomération de Béziers épinglée par la chambre régionale des comptes pour sa mauvaise gestion des déchets

L'usine Valorbi à Béziers choisie en 2013 pour valoriser les déchets de l'agglomération / © France 3 Occitanie
L'usine Valorbi à Béziers choisie en 2013 pour valoriser les déchets de l'agglomération / © France 3 Occitanie

Dans un rapport accablant, la chambre régionale des comptes dénonce la mauvaise gestion des déchets de l'agglomération de Béziers. En cause, notamment, l'échec cuisant de l'usine de traitement des déchets Valorbi.

Par E.E / France 3 Occitanie


Échec financier, industriel et environnemental. Dans un rapport à charge de près de 80 pages, la chambre régionale des comptes épluche le fiasco du traitement des déchets de l'agglomération de Béziers.
 

Cela commence par un choix douteux. Le marché de travaux (5,8 millions d'euros) a été attribué le 25 juillet 2013 à Valorbi, une usine de traitement des déchets exploitée par Bioreva. Aujourd'hui, en liquidation judiciaire, l'entreprise, sans référence ni expérience, est sélectionnée à l'époque sans expert ni étude préalable. 

"Le contrat a été mal monté, il ne prévoyait pas de sanction, donc nous n'avons pas pu pénaliser l'entreprise pour les dysfonctionnements que l'on a constaté", affirme Hélène Motuel-Fabre, magistrate à la chambre régionale des comptes Occitanie. 

En prime, un deuxième marché de 3,3 millions d'euros est conclu avec la société Bioreva une nouvelle fois en 2016 pour corriger les défauts de conception originels. "Finalement, on l'a payé deux fois pour un travail qu'elle n'a pas réussi à faire", ajoute la magistrate. 


90% des déchets rejetés par l'usine


La situation ne s'arrange pas en 2017. En fin d'année, 90% des déchets sont rejetés par l'usine sensée les valoriser. "L’installation n’a pas été en mesure de produire de compost normé pas plus que de combustibles solides de récupération (CSR), et la toiture photovoltaïque prévue au marché n’a pas été réalisée", écrit la chambre régionale des comptes dans son rapport. 

La quasi-totalité des déchets a finalement été enfouie à l’installation de stockage des déchets non-dangereux (ISDND) et ce, sans autorisation préfectorale. 

Une situation que le président de l'agglomération, élu en 2014, semble découvrir aujourd'hui. "Ce n'est pas remonté jusqu'à nous et on le découvre à mon avis un peu tard, mais nous allons prendre des équipes qui encadrent et viennent sur le site pour améliorer la problématique", confie Frédéric Lacas, président de l'agglomération Béziers Méditerranée. 
 

Les mauvaises odeurs dénoncées par les riverains


Depuis plus d'un an, les riverains sont incommodés par les odeurs provenant de la décharge de Saint-Jean de Libron. "On sentait qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas, mais de voir que 90% des déchets qui entrent à Valorbi finissent à la décharge, c'est dramatique", déplore Rodolphe Tonnelier, membre d'un collectif de riverains. 
 

Deux recours, avaient été déposés le 2 janvier 2019, en référés devant le tribunal administratif de Marseille pour que cessent au plus vite les mauvaises odeurs dégagées par la décharge. 
 
L'agglomération de Béziers épinglée pour mauvaise gestion des déchets
Dans un rapport accablant, la chambre régionale des comptes dénonce la mauvaise gestion des déchets de l'agglomération de Béziers. En cause, notamment, l'échec cuisant de l'usine de traitement des déchets Valorbi. - France 3 Occitanie - Florent Hertmann et Sylvie Bonnet

Sur le même sujet

Les mamies foot dans le Gard

Les + Lus