75 ans plus tard, un habitant d'Abeilhan retrouve son vélo d'enfance, offert à Noël par son père

Publié le
Écrit par Pauline Senet avec Amaëlle Brignoli et Justine Salles.
"Jojo", 85 ans, a retrouvé le vélo de son enfance. Un jeune chineur l'a découvert par hasard dans une brocante de Bédarieux. Grâce à une petite plaque au nom de "Joseph Carayon", il a pu le rapporter à son propriétaire. - Abeilhan (Hérault) - 23 décembre 2021.
"Jojo", 85 ans, a retrouvé le vélo de son enfance. Un jeune chineur l'a découvert par hasard dans une brocante de Bédarieux. Grâce à une petite plaque au nom de "Joseph Carayon", il a pu le rapporter à son propriétaire. - Abeilhan (Hérault) - 23 décembre 2021. © FTV / Justine Salles

Joseph Carayon, 85 ans, a récupéré la bicyclette que son père lui avait fabriquée juste après la Seconde Guerre mondiale. Un jeune brocanteur de son village l'a retrouvé par hasard à Bédarieux. Grâce à une plaque d'immatriculation, il a pu le lui offrir à nouveau, des décennies plus tard.

C'est l'histoire de deux cadeaux de Noël. Le premier, en 1946, d'un père à son fils. Le second, en 2021, d'un habitant d'Abeilhan de 35 ans (Hérault) à un autre de 85 ans. Dans les deux cas, c'est le même vélo que l'on offre à Joseph Carayon. La bicyclette a traversé le temps pour retrouver son propriétaire. Une belle histoire de hasard et de transmission.

"Jojo" et les vélos

Joseph Carayon est une figure du village d'Abeilhan, entre Pézenas et Béziers, dans l'Hérault. A 85 ans, celui que tout le monde surnomme "Jojo" est le plus âgé des distributeurs de journaux du Midi Libre. Une tournée qu'il réalise toujours à vélo.

En ce Noël 2021, Joseph Carayon a reçu une surprise exceptionnelle : le vélo de son enfance. Une bicyclette vert sapin, composée de pièces des années 1930. "Il est exactement comme il était !", s'exclame l'octogénaire. 

C'est mon père qui m'a fabriqué ce vélo. Il avait des doigts d'or. Il l'a monté petit à petit, en cachette, à partir de pièces détachées. Et le jour de la Noël, il l'a sorti, et il m'a dit "Voilà ton cadeau !". J'étais tellement heureux !

Joseph Carayon

85 ans, habitant d'Abeilhan (Hérault)

"J'étais très fier de ce vélo ! Je l'avais essayé tout de suite, et je crois que ce jour-là, j'avais passé tellement de temps à rouler dans tout le village que je n'avais pas dîné !", se souvient Joseph Carayon.

La bicyclette l'accompagne dans son enfance, puis son adolescence. "Je l'utilisais pour tout. Avec les copains, on n’avait pas de voiture, alors pour aller aux fêtes des villages aux alentours, il fallait bien pédaler !"

Un objet longtemps disparu

Quand vient l'âge des mobylettes, Joseph perd de vue son beau vélo. Mais cette année, il a pu à nouveau poser les yeux sur lui. Un matin, il reçoit l'appel de Thomas Cristiny, un autre enfant du village d'Abeilhan... plus jeune de 50 ans. "Il m'a simplement dit qu'il passait chez moi, qu'il avait une surprise", raconte Joseph. 

Comme le père de Joseph lui a transmis l'amour du vélo, celui de Thomas lui a donné la passion de la brocante. "Je suis un chineur occasionnel. Lorsqu'un de mes amis m'a montré ce vélo à Bédarieux, mon attention a tout de suite été retenue par la petite plaque sous la selle." Celle-ci indique le nom de Joseph Carayon, et le village d'Abeilhan. "Comme tout Abeilhanais, je connais Joseph ! Alors j'ai décidé de lui ramener".

C'est fou, ce vélo aurait pu finir dans un tas de ferrailles, être coupé en deux, avoir mille vies qui l'éloignent d'ici ! Ce qui a de la valeur, c'est cette plaque, et cette histoire.

Thomas Cristiny

35 ans, habitant d'Abeilhan.

"Même si je l'avais pas vu depuis plus de 20 ans, je l'ai reconnu tout de suite !", reprend Joseph Carayon. "Un tout petit peu plus de 20 ans", sourit Thomas Cristiny. Avec ses "jambes qui flageolent un peu", Joseph ne montera sans doute pas sur son vélo, désormais un peu haut, mais il le garde précieusement auprès de lui.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.