À Béziers, la ville organise un service de livraison pour aider les commerçants

Alors que les commerces non-essentiels de Béziers sont fermés au public en raison de la Covid-19, la Ville a mis au point un service de livraison pour assurer la distribution des produits dans toute l'agglomération. C'est la première initiative publique de ce genre en Occitanie.

Dans les rues du vieux centre de Béziers, un agent de la ville passe de boutique en boutique, les bras chargé de colis. Ici et là, il récupère des produits pour les livrer aux clients biterrois. Ce service, inédit en Occitanie, permet de subvenir aux besoins des petites boutiques qui n'ont pas forcément les moyens d'organiser leur propre service de livraison ou des commandes en ligne.

"Ça nous permet de maintenir une faible activité. "Faible", c'est normal, parce que ça ne sera jamais pareil que lorsque les boutiques sont ouvertes. Mais ça nous aide !" juge une vendeuse de vêtements du centre-ville.

Soutenir les petits commerces

Ce deuxième confinement est un coup dur pour ces commerçants. Heureusement, leur clientèle joue le jeu. "Les gens réalisent qu'ils sont à côté, qu'ils peuvent être livrés dans les 48 heures, confie Marie Molenat. Ils sont acteurs, ils nous apportent du soutien et c'est vraiment chouette," ajoute la commerçante de jouets, très émue. Pour satisfaire ces clients fidèles, il manquait donc un distributeur.

Le service de livraison est organisé depuis le 4 novembre par la mairie. Il distribue les clients dans toute l'agglomération biterroise, tous les jours, de 14 à 20 heures. "Ça m'aide beaucoup - j'avais un anniversaire à organiser - et j'ai aussi envie de soutenir les commerçants," note une cliente.*

"Un Amazon local"

L'arrêté de la mairie de Béziers autorisant les commerces non-indispensables de sa commune à rouvrir a été cassé par le parquet de Montpellier. Alors, le maire a opté pour cette alternative. "C'est une sorte d'Amazon local, si j'ose dire, soutient Robert Ménard, le maire (SE) de la ville. On met à disposition ce service gratuit pour les aider à survivre. Là, c'est réservé aux petits commerçants mais peut-être l'ouvrira-t-on à d'autres professions."

Dix-sept commandes ont été honorées en une journée. Si les demandes des commerçants augmentent et le confinement continue en décembre, de nouveaux agents municipaux seront mobilisés ces prochaines semaines.
 

Notre reportage à Béziers (Hérault)