• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hérault : la famille de Sofiane, battu à mort il y a trois ans, attend que justice soit faite

Sofiane Perrin était âgé de 17 ans lorsque le drame a eu lieu. Il est décrit par sa famille comme un "gamin timide et gentil". / © H. Perrin.
Sofiane Perrin était âgé de 17 ans lorsque le drame a eu lieu. Il est décrit par sa famille comme un "gamin timide et gentil". / © H. Perrin.

Le 30 mars 2016, Sofiane Perrin était jeté depuis une voiture sur un trottoir de Montpellier après avoir été séquestré et battu à mort pendant plusieurs heures à coups de batte de baseball. Trois ans après, aucun procès n’a encore eu lieu. La sœur du jeune homme témoigne.

Par Olivia Boisson


C’était le 30 mars 2016. Sofiane Perrin, âgé de 17 ans, est retrouvé sur un trottoir de Montpellier. Il a été jeté d’une voiture, après avoir été séquestré et battu à mort à coups de batte de baseball.

Quatre auteurs présumés derrière les barreaux

Aujourd’hui, quatre personnes - les auteurs présumés -  sont derrière les barreaux. Pourtant, aucun procès n’a encore eu lieu. Pour la famille du jeune homme, cette attente est difficile. Contactée par téléphone, Hourya Perrin, sa sœur, témoigne.

C’est long pour nous. Nous avons besoin de ce procès, pour essayer de passer à autre chose. Ils nous ont enlevé une partie de nous.

Un rassemblement à 15 heures

Un rassemblement est prévu à 15 heures, au cimetière de Creissan, où est enterré Sofiane Perrin. Hourya confie "au départ, nous voulions nous rassembler en famille. Puis plusieurs personnes nous ont contactés via les réseaux sociaux. Nous avons donc décidé de tous se réunir et de n’exclure personne puisque c’est grâce au soutien de tous ces gens que nous tenons le coup aujourd’hui."

"Un gamin timide et gentil"

Quand on demande à Hourya de décrire son frère, elle n’hésite pas une seule seconde :

C’était un gamin de 17 ans avec une joie de vivre énorme, timide, gentil. Vous savez, l’autre jour, j’ai rencontré une dame dans la rue qui m’a dit « Vous pouvez être fière de votre frère, car il était le seul jeune à m’aider à porter mes courses en descendant du bus ! ». C’était mon frère. 

Une descente aux enfers

Depuis le drame, la famille Perrin vit un enfer.

Il y a eu une descente aux enfers, mais pas de remontée. Ma maman a perdu son travail. Nous sommes suivies psychologiquement. Nous ne serons plus jamais les mêmes.

Et quand on demande à Hourya Perrin ce qu’elle attend de la justice…

Que les auteurs soient jugés à la hauteur de ce qu’ils ont fait. Même si cela ne nous soulagera jamais.

L'avocat de la famille Perrin réagit

Contacté par téléphone, Me Abratkiewicz, l’avocat de la famille Perrin annonce :

Nous sommes dans l’attente de l’ordonnance du juge d’instruction, on se dirige vers le procès. Logiquement, il faut compter entre 12 et 18 mois pour qu’une affaire criminelle soit audiencée devant la Cour d’Assises de Montpellier, qui est surchargée. La famille a beaucoup patienté, et ça devient humainement difficile d’attendre.

A lire aussi

Sur le même sujet

A Lunel, ils ont appris les gestes qui sauvent… Leurs animaux !

Les + Lus