"Il suffit de traverser la rue" pour trouver un job d'été : le clin d'œil de Robert Ménard à Emmanuel Macron

Après quelques mois de silence médiatique, Robert Ménard a repris la parole début janvier sur les plateaux TV. Le maire RN de Béziers, s'exprime désormais dans son fief, avec clin d'œil à double tranchant à Emmanuel Macron.

Plusieurs mois sans aucun signe de vie de Robert Ménard sur les réseaux sociaux. "J'étais las, j’ai l’impression de répéter tout le temps les mêmes choses", confiait le maire de Béziers au micro de France Info le 12 janvier dernier quand il a refait surface dans la sphère médiatique.

Une absence, et un retour stratégiquement planifié. L'élu RN fait déjà le buzz sur les réseaux sociaux.

Sortir du silence médiatique... et traverser la rue

Tout est parti d'une affiche placardée dans les rues de Béziers. A l'occasion du salon de l'emploi saisonnier, Robert Ménard recycle la devise marconiste "Traverser la rue pour trouver du travail". Le Président de la République avait dit cela à Jonathan, jeune horticulteur au chômage. Prononcée en 2018, l'expression résonne toujours.

Robert Ménard serait-il en train de tendre la main à Emmanuel Macron ? L'affiche résonne comme un clin d'oeil... à double tranchant, selon Emmanuel Négrier, politologue à Montpellier. "Ce clin d'œil est typique de l'ambiguïté des provocateurs. C'est le mode de communication qui tranche, le risque de paraître outrancier et faire en même temps une piqûre de rappel de ce que peut représenter Emmanuel Macron."

Un silence médiatique "opportuniste" ?

Avant ce silence médiatique, Robert Ménard, habituellement ancré dans des politiques d'extrême-droite, aurait changé son fusil d'épaule. L'élu RN à la mairie de Béziers aurait rallié certainees positions marconistes et délaissé son soutien envers l'extrême-droite d'Eric Zemmour qu'il soutenait pourtant. Des doutes aussi émis envers sa famille politique, celle de Marine Le Pen.

Robert Ménard est ce qu'on appelle un opportuniste en politique, il est sensible au "momentum". La période n'est pas favorable aux provocations habituelles, alors il fait profil bas.

Emmanuel Négrier, politologue à Montpellier

Emmanuel Négrier explique aussi : "Ce silence est dû à la position délicate de Robert Ménard vis-à-vis du RN car il s'en est écarté." Un autre aspect justifierait ce silence : "Il est dans une position de consolidation de son pouvoir local, son pouvoir de fief. Il a beaucoup d'enjeux de pouvoir publics." Robert Ménard travaille avec les préfets pour consolider son fief, des préfets qui dépendent directement du gouvernement marconiste. 

"Les populistes sont efficaces quand le peuple se tait"

Si Robert Ménard a été silencieux, c'est aussi car la période y était propice. Alors que les différents partis politiques s'agitent autour de la question de la réforme des retraites et des problématiques sociétales, d'autres se veulent plus discrets.

En ces moments de vigoureuses protestations, de débat de société structurés, avec des leaders déterminés contre la réforme des retraites, les populistes s'écrasent. Les populistes sont efficaces quand le peuple se tait.

Emmanuel Négrier, politologue à Montpellier

Le silence médiatique de Robert Ménard aurait donc été savamment orchestré. Et son retour avec cette affiche à double tranchant, typique d'une communication frôlant toujours l'outrance et le buzz médiatique.