Témoignages. "92 résidents pour quatre ou cinq aide-soignants", le personnel d'un Ehpad alerte sur des conditions de travail "difficiles"

Publié le Écrit par Armelle Goyon

Jour de grève à l’Ehpad de la Pinède à Béziers dans l'Hérault, à l’appel de la CGT, CFDT et CNI. Les syndicats dénoncent des conditions de travail dégradées en raison d’un manque de personnel. L’établissement dépend du Centre Hospitalier de Béziers.

Il y a un an, trois services ont été mutualisés, à l'Ehpad de La Pinède à Béziers dans l'Hérault. Résultat : les personnels peuvent se retrouver à seulement quatre aide-soignants pour 92 résidents, dont 25 avec des pathologies lourdes. Une situation particulièrement difficile.

Quatre aide-soignants pour 92 résidents

"On doit s'occuper de 20 personnes âgées tous les matins pour aider à la toilette, aider à l'habillage, refaire les lits, changer les draps, aide aux petits-déjeuners, aide aux repas du midi, trier le linge des résidents, leur ranger le linge. Toutes ces tâches sont cumulées tous les jours", détaille Sébastien Vernieres, aide-soignant à l'Ehpad La Pinède.

Les salariés sont sous pression. Certains membres du personnel témoignent à visage caché de peur de représailles de la direction.

Notre fatigue nous empêche de faire des bons soins aussi, après c’est un surmenage, un burn-out…

Un membre du personnel

L'inquiétude du cœur

Beaucoup d'inquiétude, comme le confirme Patricia et Brigitte qui depuis 1 an, visitent chaque jour, leurs proches hébergés dans le centre fermé.

Il faut veiller continuellement parce que les résidents se mettent en danger. Ils s'en vont, ils se déshabillent, on les trouve régulièrement sans vêtement, ils mangent tout ce qu'ils trouvent, certains vont faire les poubelles...

Brigitte Viste, fille d'une résidente de 87 ans

"Heureusement que nous sommes là pour prévenir le personnel, je suis là pour les soutenir ", poursuit Brigitte.

"Dès qu'il y a un problème, je préviens les filles qui sont adorables mais qui sont toujours occupées et elles arrivent tout de suite", confirme Patricia Papazoff qui visite son époux de 92 ans.

Les syndicats demandent la création de quatre emplois à temps plein. Nous n’avons pas pu joindre la direction de l’établissement.

Écrit avec Thierry Will.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité