Trois personnes de l'aéroclub Béziers Cap-d'Agde décèdent dans le crash d'un avion privé près de Lille

Trois personnes ont trouvé la mort dans le crash d'un avion de tourisme, samedi 12 juin, dans la zone d'activités de Wambrechies (Nord). L'aéronef, conduit par un jeune pilote de l'aéro-club de Béziers Cap-d'Agde, transportait l'ancien président de ce même club, ainsi que son épouse.

Liés à l'aéroclub de Béziers Cap-d'Agde, Valérie et Bertrand Chauvel (en bas) et Thomas Augugliaro (en haut), sont décédés dans le crash de leur avion à Wambrechies (Nord).
Liés à l'aéroclub de Béziers Cap-d'Agde, Valérie et Bertrand Chauvel (en bas) et Thomas Augugliaro (en haut), sont décédés dans le crash de leur avion à Wambrechies (Nord). © aéroclub de Béziers Cap-d'Agde ; Google Streeview 2019

Trois personnes sont décédées dans le crash d'un avion de tourisme privé, samedi 12 juin, dans une zone d'activités de Wambrechies (Nord), tout près de Lille. L'avion privé transportait Bertrand Chauvel, ancien président de l'aéroclub de Béziers Cap-d'Agde, sa femme Valérie et un jeune pilote, Thomas Augugliaro.

Ils avaient décollé de Béziers et devaient atterrir en Belgique, en faisant étape à l'aérodrome Lille-Marcq à Bondues (Nord). Selon France 3 Hauts-de-France, l'appareil s'est écrasé vers 10h15, juste après avoir décollé de Lille-Marcq, après seulement quelques centaines de mètres de vol.

"Une catastrophe"

"C'est une catastrophe," déplore Gérard Grillet, secrétaire général de l'aéroclub de Béziers Cap-d'Agde, d'où avait initialement décollé l'avion, propriété privée de Bertrand Chauvel. L'entrepreneur de 62 ans était descendu de Paris il y a quelques années et avait acheté quelques entreprises dans le Biterrois. Membre de l'aéroclub depuis près de 15 ans, il venait de partir à la retraite. Son épouse et lui devaient rallier Anvers (Belgique) pour retrouver leur fils, installé là-bas.

La troisième victime, Thomas Augugliaro, le pilote, était un jeune homme de 29 ans originaire de Nantes. "Il avait rejoint le club au début de l'année, il y a seulement quelques mois. Il venait de terminer une formation d'instructeur à Perpignan et officiait depuis chez nous. C'était un super garçon," regrette Gérard Grillet. Une enquête est en cours, dans le Nord, afin de déterminer les raisons du crash.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident faits divers