Coronavirus Montpellier : polémique autour d'un projet de centre de confinement pour mineurs isolés

Saint-Jean-de-Védas (Hérault) - la mairie - archives. / © Mairie de Saint-Jean-de-Védas.
Saint-Jean-de-Védas (Hérault) - la mairie - archives. / © Mairie de Saint-Jean-de-Védas.

La rumeur circulait depuis quelques jours. La préfecture de l'Hérault envisage de créer un centre d'accueil et de confinement temporaire à Saint-Jean-de-Védas, pour les mineurs non accompagnés de la métropole de Montpellier. Un site pour 100 à 150 jeunes, âgés de 15 à 18 ans. Vrai ou faux ?

Par Fabrice Dubault


La création de centre temporaire d'accueil et de confinement pour mineurs isolés n'est pas une nouveauté. Une structure similaire a été ouverte fin mars à Palavas dans l'Hérault pour 50 jeunes de 15 à 18 ans.
En ces temps de crise du coronavirus, il s'agit de répondre rapidement à l'urgence sanitaire.
 

La maire n'a pas été informée du projet


La polémique vient surtout du fait que la maire de Saint-Jean-de-Védas a appris ce projet en discutant avec l'un de ses administrés. Ce dernier lui demandait des précisions sur ce futur centre dont elle ne savait rien.
 

La population fait beaucoup de reproches aux maires et aux élus. Notamment, le manque de transparence et le déficit d'informations sur les décisions municipales. Mais comment informer nos administrés quand nous ne sommes pas au courant nous-mêmes ? Les choses se font parfois un peu dans notre dos, je l'ai dit au préfet.


Cette mise à l'écart des élus locaux pour des décisions qui concernent leur commune est de plus en plus mal supportée par les maires. Le manque de considération et de concertation les vexent.
 


Un article sur le site internet de la municipalité


Pour informer les habitants de sa commune, la maire a publié un article sur le site internet de Saint-Jean-de-Védas, intitulé ; "NON à la création d'un site de confinement pour mineurs".
Article, suivi de la mise en ligne d'une pétition contre le projet qui avait recueilli jeudi soir près de 300 signatures.
 
Extrait du site internet de la mairie de Saint-Jean-de-Védas (Hérault). / © F3 LR
Extrait du site internet de la mairie de Saint-Jean-de-Védas (Hérault). / © F3 LR

Une position qui n'est pas du gout de l'opposition municipale qui a écrit à la maire pour se désolidariser de cette pétition.
Là, la politique reprend ses droits, car nous sommes toujours entre les 2 tours des municipales.

La maire a également écrit au préfet de l'Hérault pour lui demander des explications.
Quand ouvrirait ce centre de 100 à 150 mineurs non accompagnés et surtout où serait-il installé ? Dans un site vide existant ou dans des hôtels de la commune...

France 3 Occitanie a posé ces mêmes questions, jeudi, à la préfecture de l'Hérault. Voici la réponse que nous avons reçu par mail.
 

Il n'est pas envisagé, à ce stade, d'installer de centre de confinement pour mineurs sur la commune de Saint-Jean-de-Védas.


De son côté, la maire de Saint-Jean-de-Védas nous a affirmé que le préfet lui avait dit lors d'une communication téléphonique que la décision serait prise avant le 9 avril.
 

Sur le même sujet

Les + Lus