Fin de la rave party de Villeveyrac dans l’Hérault, les teufeurs promettent de revenir tout nettoyer

Publié le
Écrit par Valérie Luxey
Sur le site des Capitelles à Villeveyrac (Hérault), les gendarmes évacuent les derniers participants et organisateurs de la rave party qui a réuni 1500 à 2000 teufeurs du 31 décembre 2021 au 3 janvier 2022.
Sur le site des Capitelles à Villeveyrac (Hérault), les gendarmes évacuent les derniers participants et organisateurs de la rave party qui a réuni 1500 à 2000 teufeurs du 31 décembre 2021 au 3 janvier 2022. © Thierry Will, France 3 Occitanie

Au matin du 4ème jour de la rave party de Villeveyrac (Hérault), nos journalistes sur place ont constaté le départ des quelque 1500 à 2000 teufeurs réunis depuis le réveillon du 31 décembre, sous le contrôle des gendarmes. Les participants ont promis de revenir nettoyer le terrain d’ici quelques jours. La mairie a porté plainte.

Ce lundi 3 janvier au matin, il ne restait plus à Villeveyrac (Hérault) que les véhicules des gendarmes et des derniers participants à la rave party qui a réuni 1500 à 2000 teufeurs depuis le réveillon de la Saint-Sylvestre. Ce terrain municipal, une ancienne vigne qui a pour nom "Les Capitelles", est jonché de micro-déchets et a été piétiné par les fêtards. Il n’y avait pas non plus de sanitaires, au grand dam de la municipalité et des apiculteurs locaux qui avaient semé des plantes mellifères sur cette parcelle.

Promesse de remise en état

Conscients des dommages causés, les participants de ce rassemblement de musique techno ont promis de revenir sous peu tout remettre en état. C’est ce qu’a indiqué l’un d’entre eux, Thibault, à nos journalistes Thierry Will et Yannick Le Teurnier :

Chaque fois qu’il y a des soirées comme ça, on fait tout le tour et on ramasse tout. Sauf que là on n’a pas eu la possibilité de le faire car la gendarmerie nous a mis la pression pour qu’on parte tout de suite. Donc là nous partons, mais dans 2 ou 3 jours, on reviendra sur le site avec une vingtaine de personnes pour nettoyer et ramasser le moindre bout de papier.

Thibault, participant de la rave party du Nouvel An à Villeveyrac (Hérault)

Les gendarmes ont bouclé le site

Les quelque 300 gendarmes qui sont intervenus sur les lieux depuis vendredi soir ont pourtant tout fait pour empêcher l’afflux des jeunes, comme l’explique le colonel Christophe Brochier, commandant en second de la compagnie de gendarmerie départementale de l'Hérault :

On a mis en place un dispositif de blocage dont la vocation était d’empêcher l’arrivée de nouveaux participants, et également un autre dispositif de blocage extérieur pour éviter que les gens ne quittent cette rave party sous l’emprise d’alcool ou de stupéfiants, afin de prévenir tout accident.

Colonel Christophe Brochier, commandant en second de la compagnie de gendarmerie départementale de l'Hérault

Une centaine d'infractions à l'alcool et aux stupéfiants   

Plus d’une centaine d’infractions a été relevée, essentiellement pour conduite sous l’emprise de drogue et en état d’alcoolémie. De son côté, le maire de Villeveyrac Christophe Morgo (DVG) a porté plainte.

Car si cette rave party est la première de 2022, sa commune en a connu 35 en 2021 et l’édile est excédé par les nuisances, notamment sonores, dont se plaignent également les collectivités alentour :

J’ai interpellé, avec d’autres élus, le gouvernement et le préfet, sans réponse jusqu’à présent. Il faut quand même se souvenir qu’il y a 3 ans, alors que 6000 teufeurs étaient réunis près du champ d’éoliennes, un incendie s’est déclaré en pleine nuit et on a dû évacuer tout le monde !

Christophe Morgo, maire (DVG) de Villeveyrac dans l'Hérault

35 Rave parties en 2021 à Villeveyrac

Le site des éoliennes, situé non loin de celui des Capitelles, est d’habitude le plus prisé des raveurs. Mais pour ce réveillon, ils avaient choisi le second, prenant par surprise les forces de l’ordre qui tentaient de les localiser.  

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.