Pollution. Une nappe d'hydrocarbures menaçait au large de la Grande-Motte, la baignade interdite sur la plage du Grand Travers

Une nappe d'hydrocarbures de 200 mètres de long a été repérée au large de la Grande-Motte. La mairie a aussitôt pris un arrêté pour interdire dès ce jeudi 13 juillet la baignade entre les accès 46 et 56 de la plage du Grand Travers. Une plage finalement rouverte en fin de matinée après évaporation de l'essence.

La mairie de la Grande-Motte a réagi très vite une fois l'alerte donnée et appliqué le principe de précaution. Un arrêté municipal a été pris ce jeudi 13 juillet 2023 dans la fameuse station balnéaire de l'Hérault pour interdire la baignade sur la plage du Grand Travers, de l'accès 46 à 56, suite à une pollution des eaux aux hydrocarbures.

La nappe en question, visible par l'irisation de l'eau, s'étendait sur une longueur de 200 mètres et une largeur de 20 mètres, à une trentaine de mètres de la plage.

Selon la préfecture maritime, qui a pris contact avec le Cedre (CEntre de Documentation, de Recherche et d'Expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux), la quantité d'essence repérée dans l'eau est a priori très légère et devait s'évaporer naturellement plus ou moins rapidement en fonction de la houle.

"On ne connaît pas pour l'heure la cause de cette pollution, mais il est assez probable qu'elle ait été causée par un rejet d'essence d'un moteur hors-bord", indique la préfecture, précisant que ce genre d'épisode est assez fréquent. "Les pollutions les plus problématiques pour l'environnement sont surtout celles causées par les navires au large."

La plage a finalement été rouverte aux baigneurs en fin de matinée.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité