• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hérault : l'école de Montblanc près de Béziers occupée par des parents d'élèves

Montblanc (Hérault) : l'école maternelle est occupée par des parents d'élèves depuis 8 jours - 21 juin 2019. / © F3 LR L.Calmels
Montblanc (Hérault) : l'école maternelle est occupée par des parents d'élèves depuis 8 jours - 21 juin 2019. / © F3 LR L.Calmels

Des parents d'élèves de Montblanc dans l'Hérault occupent l'école maternelle du village depuis une semaine. Ils dénoncent la fermeture d'une des 4 classes à la rentrée de septembre alors que 92 enfants sont déjà inscrits. Une pétition de soutien a été lancée.

Par Fabrice Dubault


Les parents d'élèves de Montblanc sont en colère. En occupant, l'école maternelle depuis une semaine, ils dénoncent la fermeture injustifiée, selon eux, d'une classe annoncée en février.

Ce village de la communauté d'agglomération Béziers Méditerranée compte près de 3.000 habitants. Et 92 enfants sont déjà inscrits en maternelle pour la rentrée de septembre. Mais l'Inspection académique a annoncé la fermeture d'une des 4 classes. Les enfants seraient donc plus de 30 par classe, ce que les parents n'acceptent pas.
 
Hérault : l'école de Montblanc près de Béziers occupée par des parents d'élèves
Des parents d'élèves de Montblanc dans l'Hérault occupent l'école maternelle du village depuis une semaine. Ils dénoncent la fermeture d'une des 4 classes à la rentrée de septembre alors que 92 enfants sont déjà inscrits. Une pétition de soutien a été lancée. - F3 LR

Pour réclamer le maintien de cette classe, ils ont multiplié les actions alors que se profile le prochain comité technique départemental. Celui-ci doit entériner les ouvertures et les fermetures de postes.
A Montblanc, toute la communauté éducative ainsi que la municipalité soutiennent le mouvement de protestation.

Une pétition avec 1.200 signatures a même été envoyée à l'Inspection académique de l'Hérault.

Ce vendredi, les parents se sont retrouvés pour un pique-nique géant dans l'école, avec les enfants. Ils attendent maintenant la décision du rectorat, prévue mardi prochain.
 

Sur le même sujet

Interview de Christophe Barret

Les + Lus