• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hérault : le tireur présumé d'un meurtre en Moselle interpellé à Palavas

illustration / © Christophe SIMON / AFP
illustration / © Christophe SIMON / AFP

Un homme suspecté d'avoir tué de plusieurs balles un jeune de 21 ans, le 2 juin à Sarreguemines en Moselle, a été interpellé mercredi soir à Palavas, dans l'Hérault, avec un second individu. Une dette d'argent en lien avec la drogue serait à l'origine de l'altercation mortelle.

Par Fabrice Dubault


Des enquêteurs de la police judiciaire de Metz et la BRI, brigade de recherche et d'intervention, de Montpellier "ont investi mercredi, en début de soirée, un appartement à Palavas-les-Flots dans lequel étaient cachés deux hommes", a indiqué le police.

L'interpellation des deux individus a été "difficile", a-t-on souligné.

L'un d'eux, âgé de 28 ans et connu de la justice pour trafic de stupéfiants, est suspecté d'avoir tiré plusieurs fois, depuis une voiture, sur un jeune homme de 21 ans, qui marchait dans le centre de Sarreguemines, le 2 juin en fin d'après-midi.

Le second interpellé, âgé de 21 ans, a été arrêté "parce qu'il était avec" le tireur présumé et son rôle doit être éclairci.

Les deux hommes, placés en garde à vue dans l'Hérault mercredi soir, devaient être transférés au tribunal de grande instance de Metz pour être présentés à un juge d'instruction ce vendredi.
 
Un jeune homme d'une vingtaine d'année abattu en pleine rue à Sarreguemnines dimanche 02 juin 2019 / © France3 Lorraine
Un jeune homme d'une vingtaine d'année abattu en pleine rue à Sarreguemnines dimanche 02 juin 2019 / © France3 Lorraine
 

Une dette liée à la drogue


Concernant les motivations du meurtre de Logan Schmitt, 21 ans, les enquêteurs se sont orientés vers une dette financière liée à une transaction de drogue.
Une altercation s'est produite en pleine rue au sujet du paiement de sa dette entre la victime et son meurtrier supposé. Elle s'est achevée par deux coups de feu que Logan Schmitt a reçu en pleine poitrine. Il est décédé quelques minutes plus tard.

Plus d'informations sur le site de France 3 Grand Est.
 

Sur le même sujet

Risque incendie dans le Gard : feu d'artifice annulé à Saint-Gilles

Les + Lus