• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les annulations de spectacles et de festivals ne font pas les affaires des commerçants

Montpellier - les touristes et les clients se font rares - 2014. / © F3 LR
Montpellier - les touristes et les clients se font rares - 2014. / © F3 LR

Le Printemps des Comédiens sans spectacle à Montpellier, le festival Uzès Danse annulé, des concerts annulés à Sète, la grève des intermittents fait craindre de mauvaises retombées économiques dans l'hôtellerie et le secteur touristique. Le président de la CCI de Montpellier s'inquiète.

Par Fabrice Dubault


Face à la grève des intermittents, débutée il y a 2 semaines, le président de la chambre de commerce dénonce des conséquences dont, selon lui, on ne parle pas assez. Il s'agit du manque à gagner pour les restaurants, bars, hôtels et plus généralement pour le secteur du tourisme.

Les risques d'annulation pourraient générer jusqu'à 50 millions d'euros de perte pour l'économie régionale. Une menace qui plane en particulier sur Montpellier.

Certains commerçants parlent de 30% de chiffre d'affaire en moins. Mais la baisse n'est pas uniquement liée à la grève des intermittents.

Le président de la CCI réclame une issue rapide au conflit. En donnant la priorité à l'économie locale, il ne va pas se faire que des amis.

Montpellier : la grève des intermittents a des retombées économiques sur l'activité
Reportages F3 LR : F.Hertmann et F.Detranchant



Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus