• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Attaque de la maison de retraite Montferrier-sur-Lez : enquête pour assassinat et tentative d'assassinat

La maison de retraite des missions africaines à Montferrier-sur-Lez / © AFP/Pascal guyot
La maison de retraite des missions africaines à Montferrier-sur-Lez / © AFP/Pascal guyot

Le parquet de Montpellier a décidé d'ouvrir une enquête de flagrance pour assassinat et tentative d'assassinat contre un homme de 47 ans soupçonné d'avoir tué une femme de 54 ans, jeudi soir, dans une maison de retraite de Montferrier-sur-Lez, dans l'Hérault.

Par Zakaria Soullami


L'homme activement recherché après l'attaque de la maison de retraite de Montferrier-sur-Lez a été arrêté près de son domicile à Saint-Mathieu-de-Tréviers, dans l'Hérault, vendredi vers 18h00.

Audition en cours


L'homme de 47 ans a été placé en garde à vue juste après son arrestation. Son audition est en cours, a indiqué Christophe Barret, le procureur de la République à Montpellier à France 3 Languedoc-Roussillon.

Défèrement devant le parquet ce dimanche


La garde à vue de l'homme soupçonné d'être l'auteur de l'attaque de la maison de retraite de Montferrier-sur-Lez va durer 48 heures au maximum, précise Christophe Barret. A l'issue de cette garde à vue, l'homme de 47 ans devrait être déféré devant le parquet de Montpellier ce dimanche.

Procédure en flagrance pour assassinat et tentative d'assassinat


L'ouverture d'une procédure en flagrance pour assassinat et tentative d'assassinat a été décidée le parquet de Montpellier. Vendredi matin déjà, le procureur de la République avait indiqué qu'une enquête, confiée conjointement à la gendarmerie et à la PJ, avait été ouverte pour assassinat et tentative d'assassinat.
Les enquêteurs tentent toujours de déterminer les motivations du meurtrier présumé.

Rappel des faits


Pour rappel, jeudi peu avant 22h00, un homme encagoulé et armé d'un couteau, avait fait irruption dans la maison de retraite "les chênes verts" où une femme de 54 ans a été tuée à l'arme blanche. L'auteur du meurtre avait pris la fuite. 130 hommes et un hélicoptère avaient entamé des recherches dans le secteur de la maison de retraite.

A lire aussi

Sur le même sujet

Occitanie : les aides européennes en danger

Les + Lus