• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Au congrès du PRG à Montpellier, Manuel Valls appelle Philippe Saurel à se retirer

Le premier ministre a tenu un discours devant les Radicaux de gauche à Montpellier. 20 septembre 2015. / © France 3 LR / Terpereau E.
Le premier ministre a tenu un discours devant les Radicaux de gauche à Montpellier. 20 septembre 2015. / © France 3 LR / Terpereau E.

Les Radicaux de gauche, réunis en congrès à Montpellier, ont reçu la visite du Premier ministre Manuel Valls. Il a profité de son discours pour appeler à l'unité des forces de gauches, incitant même Philippe Saurel à retirer sa candidature aux régionales.

Par AL avec AFP


Le premier ministre a rendu visite dimanche aux Radicaux de gauche, à l'occasion de leur 100ème congrès, démarré vendredi à Montpellier.

Manuel Valls a salué dimanche l'initiative annoncée la veille par le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis d'un référendum sur l'unité à gauche aux régionales, ajoutant "rêver d'une grande formation qui nous rassemble tous".

Je rêve d'une grande formation qui nous rassemble tous, de ce dépassement, de cette maison commune qui accueille tous les progressistes, qui rassemble les républicains, les écologistes, tous ceux qui sont fidèles au contrat social", a déclaré le Premier ministre.







Un appel à l'unité, à l'attention des radicaux et de Saurel


Le Premier ministre a appelé Philippe Saurel à "ne pas s'engager seul dans une aventure", faisant ainsi allusion à la candidature du maire de Montpellier, dissident PS, pour les régionales. "Un rassemblement utile est nécessaire pour le Languedoc-Roussillon", a martelé le Premier ministre.

"Ne faisons pas comme si le Front national n'était pas aux portes du pouvoir dans certaines régions", a mis en garde Manuel Valls.

"Ces petites querelles, ces petites divisions, ces frondes, elles ne sont pas à la hauteur du moment de gravité de notre pays", a lancé Manuel Valls, saluant également la présence de Jean-Luc Bennahmias (Front démocrate), Robert Hue (Mouvement des progressistes) et de Jean-Paul Alduy (Parti radical).

La question des investitures des têtes de liste du PRG pour les régionales, reportées pour cause de différend entre radicaux et socialistes, était attendue par les participants. Manuel Valls a évoqué le sujet en admettant connaître ces difficultés et en ajoutant : "les socialistes doivent vous respecter".

Manuel Valls a rencontré Jean-Michel Baylet à Montpellier. 20 septembre 2015. / © France 3 LR / Terpereau E.
Manuel Valls a rencontré Jean-Michel Baylet à Montpellier. 20 septembre 2015. / © France 3 LR / Terpereau E.

Sur le même sujet

"Si une cathédrale brûle, elle est appelée à être rebâtie"

Les + Lus