Un cinéaste géorgien rafle tous les prix au Cinémed

La 36 édition du festival du cinéma Méditerranéen a mis à l'honneur un cinéaste géorgien, samedi soir lors de la remise des prix à Montpellier. George Ovashvili a reçu quatre récompenses pour son film "La terre éphémère". Une première !

"La Terre éphémère", un film géorgien de George Ovashvili, quadruple vainqueur du festival Cinémed, a séduit le jury comme le  public
"La Terre éphémère", un film géorgien de George Ovashvili, quadruple vainqueur du festival Cinémed, a séduit le jury comme le public © F3LR
George Ovashvili, quatre fois primé. Ce réalisateur géorgien a raflé le prix du public, de la critique, de la meilleure musique et le grand prix de l'Antigone d'or.
Son long métrage, qui sortira en salle fin décembre, a séduit tout le monde ou presque.

"La terre éphémère" met en scène un vieil Abkaze et sa petite fille. Ils cultivent du maïs sur une des îles éphémère du fleuve Inguri. Sur cette frontière naturelle entre la Géorgie et l’Abkhazie, des bandes de terres fertiles se créent et disparaissent au gré des saisons.  Le lien intense qui les lie à la nature est perturbé par les rondes des garde-frontières.

Ovashvili a mis 4 ans pour réaliser ce film, une lenteur qui transpire dans le rythme du film et lui donne sa force.

durée de la vidéo: 01 min 26
"La Terre éphémère", grand vainqueur du Cinémed




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinemed cinéma festival