Deux biologistes montpelliérains récompensés par l'Académie des sciences

Cela s'appelle l'effet cocktail, entendez l'effet explosif de l'alliance de plusieurs pertubateurs endocriniens, et c'est une jeune biologiste et son directeur de recherche qui l'ont découvert dans leur laboratoire du Centre de Biochimie Structurale à Montpellier. 

Le 21 juin à l'Académie des sciences. A 33 ans, la biologiste montpelliéraine Vanessa Delfosse est récompensée par ses pairs pour ses travaux sur l'effet poison de l'association de perturbateurs endocriniens
Le 21 juin à l'Académie des sciences. A 33 ans, la biologiste montpelliéraine Vanessa Delfosse est récompensée par ses pairs pour ses travaux sur l'effet poison de l'association de perturbateurs endocriniens © France 3

La jeune biologiste Vanessa Delfosse du Centre de biochimie structurale (Montpellier) et son directeur de recherche William Bourguet ont démontré l'effet cocktail des pertubateurs endocriniens.
Les deux chercheurs ont mis en évidence que deux substances, prises isolément, peuvent être inoffensives, mais qu'elles deviennent un poison une fois mélangées.

Ce que l'on a montré c'est que deux molécules, un pesticide et un Oestrogène que l'on trouve dans les pillules contaceptives sont capables d'activer plus fortement le récepteur hormonal que nous avons étudié.  Vanessa Delfosse Centre de Biochimie Structurale Montpellier






L'exposition, même à de faibles doses de plusieurs substances, à la fois peut être dangereuse


On retrouve ces polluants environnementaux dans l'eau, dans l'air. Ils sont également présents dans de nombreux produits d'usages courants: les platiques, les solvants, les médicaments, les aliments.

Les pertubateurs endocriniens sont soupçonnés d'intervenir dans plusieurs dérèglements, notamment les troubles du métabolisme, le diabète, les cancers" précise la biologiste

Cette découverte remet en question la réglementation de ces substances


Pour l'instant ces molécules sont testées individuellement pour leur toxicité, les doses admissibles journalières devraient être divisées par 10, 100, 1000 pour tenir compte de cette toxicité accrue lorsque les composés sont contenus dans des mélanges. Et en fait, on est toujours confrontés à des mélanges" William Bourguet directeur de recherche au Centre de Biochimie Structurale Montpellier






 

 Reportage Caroline Agullo et Julien Lanchas

durée de la vidéo: 02 min 36
La découverte de deux scientifiques montpellérains primée par l'Académie des sciences ©F3LR


Le prix de l'Académie des sciences

Mardi 21 juin la prestigieuse académie des sciences a remis le prix des avancées majeures en biologie à Vanessa Delfosse.

Un prix de l'académie des sciences c'est vraiment quelque chose de magique, c'est vraiment un très grand honneur d'être reconnue par ses pairs" Vanessa Delfosse

Les scientifiques vont poursuivre leurs travaux afin de déterminer d'autres combinaisons dangereuses de molécules.

Cette découverte est une étape décisive dans la lutte pour préserver notre santé face aux dangers des polluants environnementaux.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé recherche sciences sorties et loisirs société