Etudes de médecine : beaucoup de candidats, peu d'admis

Le salon de l'étudiant a lieu au parc des expositions de Montpellier jusqu'à samedi 18h. Les lycéens peuvent y découvrir un large choix de formations. Parmi elles, les métiers de santé dont la médecine où le taux de réussite est d'une place pour 4 candidats en moyenne. 


Si vous voulez être médecin posez-vous une seule question, "est-ce que j'ai envie de soigner des gens, est-ce que j'ai envie d'être entouré de malades?". D'emblée, le conférencier calme l'assemblée venue en nombre s'informer au salon de l'étudiant de Montpellier sur les métiers de santé. Car les études de médecine ne ressemblent pas du tout à l'image exhaltante véhiculée par les feuilletons télévisés.

Un étudiant sur quatre a sa chance

4 intervenants des différentes filières présentent la Paces, la première année commune aux examens de santé, instaurée en 2011 pour alimenter 4 filières, médecine, odontologie, pharmacie et maïeutique (sages-femmes). A Montpellier en 2013, 1486 élèves de première année se sont inscrits au concours commun. 170 ont été admis,  377 soit 25% en ajoutant les redoublants. Des chiffres semblables à la moyenne nationale. Pour la seule fac de médecine le taux de réussite varie entre 8 et 14%. A noter qu'il existe des équivalences en cas d'échec entre la Paces et les licences universitaires à condition cependant d'obtenir la moyenne au concours. Inversement certains élèves de masters peuvent être admis sur dossier en deuxième année.

12 heures d'études par jour

A la fac de médecine de Montpellier, les promotions sont de 210 élèves environ. Les candidats ont donc un ou deux ans pour espérer passer le cap, à raison d'un concours par semestre, en décembre et en mai. Pour y arriver il faut être capable de travailler 12 à 14 heures par jour. Les cours magistraux télétransmis sur les différents sites de Nîmes et Montpellier occupent 4 heures quotidiennes, les enseignements dirigés 2 heures, le tutorat 2 heures également. Il est proposé en soutien et en alternative aux prépas privées par les élèves de deuxième année. Enfin reste le travail personnel, indispensable selon les enseignants, évalué à 4 à 6 heures par jour! Ce qui fait dire à l'intervenant de la filière :

J'ai rencontré des médecins géniaux, des médecins incultes, mais jamais des médecins paresseux !"

Journées portes ouvertes le 13 février

Enfin la difficulté ne s'arrête pas au seuil de la deuxième année car les études sont très longues. Les 6 premières années sont sanctionnées par un concours national commun dont le classement est déterminant pour les choix de spécialisation. Il faut compter 3 années d'études supplémentaires pour les médecins généralistes et jusqu'à 5 ans pour certaines spécialisations.

Pour cette filière comme pour les autres, l'université de Montpellier ouvre ses portes le samedi 13 février 2016.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité