Euro-2014 : Nikola Karabatic déclare après son retour sur le terrain "je n'ai jamais vraiment coupé avec le hand"

Muet depuis la levée de son contrôle judiciaire le 25 octobre, la vedette des Bleus a refusé de répondre et s'est éloigné, mais en insistant, il est revenu déclarant qu'il ne parlerait "que du match et rien d'autre"

Mersin (Turquie) - Nikola Karabatic rejoue en équipe de France - 4 novembre 2012.
Mersin (Turquie) - Nikola Karabatic rejoue en équipe de France - 4 novembre 2012. © Capture écran Beinsport
"Je n'ai jamais vraiment coupé avec le hand", a déclaré Nikola Karabatic à l'AFP dimanche soir après avoir rejoué pour la première fois depuis son interpellation dans l'affaire des paris suspects à l'occasion de la victoire de l'équipe de France en Turquie (33-20).

"Je suis très heureux d'être avec l'équipe de France, d'avoir joué et gagné ce match", a déclaré un Karabatic aminci mais qui a fait une belle rentrée en marquant 4 buts en 38 minutes pour son retour sur les terrains.
"J'étais bien, je m'étais entraîné deux fois seulement avec l'équipe mais j'avais vraiment envie de jouer, j'avais du peps. Je n'ai pas joué au hand pendant un mois, mais je me suis entretenu physiquement quand même. J'ai fait de la muscu', de la course, du tennis et un peu de boxe", a-t-il déclaré.
"J'ai été tout de suite dedans, j'ai une eu une coupure d'un mois mais on a regardé la télé tous les jours. Du hand il y en a partout maintenant. Je n'ai jamais vraiment coupé avec le hand", a-t-il ajouté.

Quant au lieu de la rencontre, un gymnase désuet, il a déclaré que ce n'était certainement "pas la plus belle salle dans laquelle on a joué, mais c'était très
sympa, comme il y a dix ans quand on jouait dans les petits bleds."

Au final, cette semaine a été une vraie bouffée d'oxygène pour Karabatic, appelé en équipe de France mardi après sa réintégration dans l'effectif de Montpellier mais toujours mis en examen pour escroquerie.

"Ca fait du bien de retrouver les copains. Ca été une très belle semaine", a conclu Karabatic, de retour en France lundi.

Claude Onesta (sélectionneur de l'équipe de France) :
On avait perdu l'habitude de jouer dans des salles comme ça. C'est juste un match dans lequel il fallait être sérieux pour ne pas se mettre en situation délicate. On l'a été même s'il y a du déchet. Mais il faut comprendre les joueurs qui ne voulaient pas se faire blesser. Malheureusement, Arnaud (Bingo) s'est fait arracher l'épaule à deux minutes de la fin. Mais globalement c'est un match maîtrisé. Niko (Karabatic) est bien physiquement. C'est plus un manque de repères et de distance au shoot. Je pense que ça lui a fait du bien. On était venu pour ça, on a passé une belle semaine, de bons moments."

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handball paris suspects mhb justice quiz
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter