Cet article date de plus de 8 ans

Football : Montpellier et Bordeaux s'affrontent pour une place en quart de finale

Montpellier et Bordeaux, engagés sur le front européen, jouent ce mercredi soir, à 18h45, à la Mosson dans un choc entre clubs de Ligue 1 pour se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue.
Montpellier - entraînement du MHSC avant le match de coupe de la Ligue contre Bordeaux - 30 octobre 2012.
Montpellier - entraînement du MHSC avant le match de coupe de la Ligue contre Bordeaux - 30 octobre 2012. © F3 LE

Les équipes possibles

Montpellier : Pionnier - Jeunechamp, Congré, El Kaoutari, Deplagne - Pitau, Marveaux, Mounier - Tinhan, Charbonnier, Martin.
Bordeaux : Carrasso - Chalmé, L. Sané, Marange, Poundjé - Ben Khalfallah, Sertic, Jussiê, Saivet - Bellion, Sacko.
Arbitre : M. Varela.

Pour une place en 1/4 de finale de la coupe de la ligue

Le champion de France, englué dans un début de saison compliqué, voudra confirmer son réveil après son premier succès samedi à la Mosson face à Nice (3-1), alors que les Girondins chercheront à réagir après leur première défaite en L1, dimanche à Bastia (3-1).
Confrontés à un calendrier démentiel jusqu'à la trêve hivernale, l'un comme l'autre voudra parallèlement ménager certains titulaires dans une compétition qui n'est pas leur priorité.

Départ de Giroud, poids d'un premier titre, recrutement décevant et carence défensive: l'équipe de René Girard a pris du retard en championnat et a compromis ses chances de qualification pour les 8e de finale de la Ligue des champions en concédant sept défaites en treize rencontres toutes compétitions confondues.
"Tout le monde attendait une première victoire à la Mosson, mais ce n'est pas une finalité. Il faut continuer à peaufiner ce que l'on a retrouvé contre Nice, à savoir l'efficacité offensive et défensive" espère le technicien héraultais.

La priorité, "c'est le championnat".

Programmé au coeur de sept rencontres en vingt-deux jours, ce 8e de finale de la Coupe de la Ligue n'est pas la priorité du finaliste de l'édition 2011.

"C'est le championnat", reconnaît René Girard, tout en ajoutant: "ensuite, il serait faire offense à la plus belle compétition européenne de dire qu'on la prend par-dessus la jambe". "La Coupe de la Ligue, que l'on ne veut pas lâcher, n'est qu'à trois matches du stade de France", prévient-il toutefois.
Pour sa part, Bordeaux veut savoir "si on est capable de réagir, mais on ne peut pas dire qu'on soit dans le dur", estime Francis Gillot, l'entraîneur girondin.
"Il ne faudrait pas que l'on ait une série de défaites, que l'on retombe dans nos travers de l'année dernière. La défaite à Bastia sera un accident si on repart", ajoute-t-il.

Toujours en lice pour prolonger l'aventure en Europa League et calé dans le sillage des favoris au titre en L1, l'entraîneur des Girondins adoptera la même stratégie que son homologue héraultais: "On va tourner, c'est sûr, c'est une évidence. En moins d'une semaine, faire trois matches, ça peut peser sur les organismes".

René Girard a laissé entendre que les titulaires (Belhanda, Hilton, Bédimo, Utaka et Cabella) ne devraient pas débuter cette rencontre, alors que Saihi, Bocaly et Yanga-Mbiwa, en sont privés pour cause de suspension.
Outre le gardien Laurent Pionnier, Pitau, Jeunechamp, Marveaux devraient bénéficier de temps de jeu. Le milieu de terrain chilien Marco Estrada, qui a quitté la séance d'entraînement mardi (mal de tête), pourrait subir la même sanction que Jourdren et être à son tour écarté.

Francis Gillot devrait également ménager l'épine dorsale de son équipe (Carrasso, Planus, Trémoulinas, Plasil, Obraniak, Gouffran) en vue d'échéances plus sérieuses.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coupe de la ligue montpellier hérault sc football sport