Cet article date de plus de 5 ans

Future grande région : le match Montpellier / Toulouse est lancé

Le match est engagé entre les deux grandes métropoles Toulouse et Montpellier et il pose la question de l'équilibre politique mais aussi économique entre Languedoc-Roussillon et Midi Pyrénées
L' Hôtel de région de Montpellier
L' Hôtel de région de Montpellier © France 3 LR
Toulouse sera la nouvelle capitale régionale dès le 1er janvier prochain mais Montpellier ne sera plus capitale du tout. Le scrutin des 6 et 13 décembre prochains pose la question de l'équilibre entre les deux grandes métropoles. Pour l'instant,le Languedoc est devant mais seulement par ordre alphabétique dans le nom provisoire de cette future grande région.
Cette région sera la plus grande de France, mise à part l' Ile de France, avec 13 départements, 5,7 millions d'habitants et 73 000 km2.

Le match Toulouse/ Montpellier aura des conséquences économiques
Reportage Florent Hertmann et Franck Detranchant

durée de la vidéo: 03 min 46
Le match Toulouse/ Montpellier : l'impact éco ©France 3 Languedoc-Roussillon

En question le transfert de milliers d'emplois, Montpellier conserverait le rectorat, l'agence régionale de santé, la chambre régionale des comptes. Mais le Languedoc-Roussillon affiche un taux de chômage conséquent plus de 14 % de la population active. On estime que 56 % de la réserve d'emplois se situe en Midi-Pyrénées.

Les deux régions possèdent deux histoires politiques distinctes, deux cultures et deux manières de gouverner. Qui de l'héritage concentrique toulousain ou de la multipolarité languedocienne l'emportera ?
Analyse d'Emmanuel Négrier politologue chercheur CNRS interrogé par Laurence Creusot

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections régionales élections