Un laboratoire de transformation de cocaïne découvert dans la cité Gély de Montpellier

Les services du SRPJ de Montpellier ont interpellé trois hommes lors d'un go fast entre l'Espagne et Montpellier. Leur voiture s'est arrêtée devant la cité Gély. Là, les enquêteurs ont découvert des armes, de la drogue et un laboratoire de transformation de cocaïne.

Photos du matériel saisi par le SRPJ de Montpellier
Photos du matériel saisi par le SRPJ de Montpellier © France 3 LR

Le procureur de la République de Montpellier Christophe Barret décrit le résultat d'une enquête de près de 3 mois et la découverte d'un réseau de trafic de drogue mais aussi de transformation de drogue très structuré.

Les services du SRPJ ont suivi les trafiquants entre l'Espagne et Montpellier. Le sixième go fast aboutira à l'arrestation en flagrant délit de trois hommes devant la cité Gély de Montpellier. Suite à plusieurs perquisitions les policiers découvrent dans deux caves de la drogue, des armes, de l'argent mais aussi une presse des bidons et du matériel servant à la transformation de cocaïne.

durée de la vidéo: 00 min 20
Montpellier : trafic et transformation de drogue dans la Cité Gély


Un trafic important

Les enquêteurs ont saisi 88 kg de résine de cannabis et 53 kg d'herbe dans l'une des voitures ayant participé au go fast.
Dans une cave, sont notamment retrouvés des produits liés à la cocaïne - pour la peser, la couper et la conditionner, en particulier une presse hydraulique - mais aussi une compteuse de billets. 
"Le matériel et la volumétrie de la tambouille avec des bidons de 5 à 10 litres indiquent un trafic important", selon Pascal Gontier, directeur adjoint du SRPJ Montpellier.

Trois interpellations

Trois hommes ont été interpellés dont un trafiquant de 49 ans ayant déjà fait l'objet de précédentes condamnations.

Un Espagnol et deux Français ont été déférés ce vendredi à Montpellier après l'interception du "go-fast" venant d'Espagne. Les deux Français âgés de 31 ans, dont un a été condamné à de courtes peines sans lien avec un trafic de drogue - ont été interpellés lundi.
Une information judiciaire a été ouverte pour trafic de stupéfiants, association de malfaiteurs en vue d'un trafic de stupéfiants, blanchiment et non justification de ressources.

Pour Christophe Barret : "le tryptique armes, drogue, argent est source de violence et permet l'installation d'une économie souterraine.".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
drogue faits divers police société sécurité criminalité justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter