Une manifestation de Kurdes dégénère place de la Comédie à Montpellier

Une manifestation de Kurdes a été le théâtre de tensions cet après-midi place de la Comédie à Montpellier entre les militants indépendantistes et leurs opposants, en  faveur du gouvernement turc.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Une manifestation en faveur du gouvernement turc était prévue à partir de 14 heures à Montpellier. Pour montrer leur opposition, une centaines de militants kurdes se sont regroupés place de la Comédie vers midi. Ils portaient des drapeaux du PKK (parti des travailleurs du Kurdistan). Sur leurs étendards, le visage d'Abdullah Öcalan, emprisonné en Turquie depuis février 1999.

C'est quand environ 800 militants pro-gouvernement turc sont arrivés entre 14 heures et 15 heures que le climat s'est tendu. Quelques échauffourées ont éclatées. Un important dispositif de CRS a formé un cordon de sécurité autour des militants pro-kurdes et la manifestation pro-gouvernement turc s'est poursuivie à partir de 17 heures.

Trois militants du PKK ont été interpellés. Deux policiers ont été légèrement blessés.
Reportage : C. Agullo, J. Morch

Contexte


Le PKK est un parti nationaliste kurde, d'inspiration marxiste-léniniste, qui revendique la création d'un Etat pour les Kurdes vivant en Turquie. Le PKK dispose d'une antenne dans les zones de peuplement kurde en Syrie, le Parti de l'Union démocratique (PYD). Ce dernier combat l'Etat islamique, et a conclut une alliance de circonstance avec le régime de Bachar al-Assad.