Le MHR défait sur son terrain en Coupe d'Europe 16 à 37 face à Toulon

Le Rugby Club Toulonnais n'a pas manqué ses débuts dans l'édition 2012/2013 de la Coupe d'Europe de rugby en battant largement dimanche soir, Montpellier (37-16) à Mayol, grâce à cinq essais et avec le bonus offensif à la clef.

Montpellier : Rémy Martin (en blanc) au prise avec le Toulonnais Chris Masoe - 14 octobre 2012.
Montpellier : Rémy Martin (en blanc) au prise avec le Toulonnais Chris Masoe - 14 octobre 2012. © AFP PHOTO/GERARD JULIEN

Les ambitions montpelliéraines pour ce déplacement à Toulon étaient forcément mesurées avec les absences de Fulgence Ouedraogo, François Trinh-Duc, Alex Tulou et des joueurs comme Mamuka Gorgodze, Ali Fakaté, George Jgenti ou Timoci Nagusa sur le banc. D'autant qu'en face, le RCT alignait son équipe-type animée par une charnière Michalak-Wilkinson.

Si les Héraultais inscrivaient les premiers points de la partie grâce à une pénalité réussie d'Ilian Perraux (0-3, 7), les Varois imposaient ensuite leur domination sur la rencontre.
Après l'égalisation au pied de Jonny Wilkinson (3-3, 10), les avants rouges et noirs se montraient inspirés, à l'image de Pierrick Gunther, prompt à aplatir le ballon dans l'en-but adverse suite à un coup de pied rasant de Jonny Wilkinson (8-3, 16).
Puis, c'est Bakkies Botha qui se mettait en évidence en faisant parler sa vitesse et sa gestuelle, balle en main, pour feinter la passe, courir sur vingt-cinq mètres et marquer le deuxième essai du RCT (15-3, 31), consécutif à une contre-attaque bien menée dans un premier temps par Delon Armitage et Vincent Martin.

Un déluge de cinq essais toulonnais

Jonny Wilkinson était moins en réussite qu'à l'accoutumée avec un deux sur quatre dans ses tentatives de pénalités et une seule transformation d'essai.
Au retour des vestiaires, c'étaient encore les hommes de Fabien Galthié qui marquaient les premiers par une pénalité réussie d'Ilian Perraux (18-6, 44).
Puis ceux de Bernard Laporte réagissaient à nouveau, trois minutes plus tard, avec un essai en bout de ligne de Delon Armitage, servi par son frère Steffon (25-3, 47). Un essai non transformé par Frédéric Michalak, remplaçant dans l'exercice un Jonny Wilkinson touché au cuir chevelu et contraint de céder sa place temporairement à Mathieu Bastareaud.
L'ouvreur anglais revenait ensuite sur le terrain une dizaine de minutes. Le temps de transformer le deuxième essai personnel de Delon Armitage, synonyme de bonus offensif pour les Toulonnais (30-9, 67).
L'essai en fin de rencontre de Mamuka Gorgodze, transformé par Benoît Paillaugue (30-16, 73) ne changeait rien et Mathieu Bastareaud inscrivait même un cinquième essai pour le RCT, aisément transformé par Matt Giteau (37-16, 79).       
Avec cette large victoire, Toulon prend la tête de sa poule.
durée de la vidéo: 01 min 50
Rugby : Montpellier battu 16 à 37 par Toulon en Coupe d'Europe

Fabien Galthié (manageur de Montpellier) :
"Une équipe a dominé ce match et une autre a été dominée. Une équipe a marqué cinq essais, une autre n'en a marqué qu'un seul. Une équipe a joué en avançant, simplement, proprement et une autre équipe n'a pas réussi à le faire. Aujourd'hui les Toulonnais sont au-dessus de nous mais nous n'avons rien lâché. Non je n'en veux pas à mes joueurs ! Pourquoi faudrait-il que je leur en veuille ? Nous essayons de faire jouer tout le monde, en H Cup et en championnat. J'ai estimé que c'était le bon moment pour faire reposer des joueurs qui avaient disputé huit matches d'affilée. Je ne détiens pas la vérité. Toulon a une facilité, une aisance, il y a des stars dans cette équipe mais des stars qui ferraillent. Nous avons beaucoup de chances, nous allons jouer quatre fois les Toulonnais cette saison. Ils vont nous aider à progresser".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montpellier hérault rugby rugby sport h-cup
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter