Mohed Altrad entre dans le classement Forbes des milliardaires en dollars

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valérie Luxey .

L'homme d'affaires montpelliérain et président du club de rugby de la ville, Mohed Altrad, entre à la 1741ème place du classement mondial Forbes des milliardaires en dollars. Pour l'occasion, le magazine américain lui consacre un long et élogieux portrait à paraître dans son numéro du 23 mars.

Ils sont 290 nouveaux à figurer dans le classement mondial Forbes 2015 des milliardaires en dollars. Parmi eux, un nom retient l'attention : celui de Mohed Altrad, emblématique capitaine d'industrie et président du MHR. Le magazine américain le crédite d'un milliard de dollars de revenus cette année et lui attribue le 1741ème rang sur 1826. Le classement reste dominé par Bill Gates et Warren Buffet, qui trustent les 2 premières places.



Un groupe qui emploie 7000 personnes



Mohed Altrad dirige le groupe qui porte son nom. Implantée dans plusieurs dizaines de pays, l'entreprise est l'un des leaders mondiaux du matériel de construction. Le groupe emploie près de 10 000 personnes dans le monde, pour un chiffre d'affaires 2014 de 861 millions d'euros hors taxe, dont 34% réalisés en France. Mohed Altrad a reçu la Légion d'Honneur en 2005. Depuis 2011, il est aussi à la tête du MHR. Le stade où évolue le club de rugby de Montpellier porte d'ailleurs depuis peu le nom d'Altrad Stadium.



Du désert à Montpellier



Pour l'occasion, Forbes dresse le portrait de Mohed Altrad dans un article à paraître dans son numéro du 23 mars prochain,intitulé "Du bédouin au milliardaire, rencontre avec l'homme qui a changé la signification d'être Français après Charlie Hebdo". On y apprend que l'homme d'affaires, né dans le désert syrien et élevé par une grand-mère qui refusait de l'envoyer à l'école, ne connaît pas sa date ni son année de naissance.



Français, une évidence



Il n'est pas retourné en Syrie depuis sa dernière visite à son père biologique, en 1972. A Katia Savchuk, la reporter de Forbes, Mohed Altrad a confié : "J'ai simplement réalisé que je ne pouvais pas revenir en arrière. Pour aller où ? Mon voyage [vers la France] était un aller simple". Aujourd'hui, le Français souligne : "Si vous lisez des articles sur moi, ils disent toujours que je suis Français d'origine syrienne. Pourquoi ont-ils besoin de dire ça ?"



Une réussite exemplaire



Arrivé à Montpellier en 1969 sans attache et sans parler le Français, il a appris la langue en 2 ans, avant d'étudier les mathématiques et la physique à l'université de Montpellier, puis de décrocher un doctorat en informatique à Paris.

L'aventure du groupe Altrad démarre en 1985, avec le rachat d'une PME de 200 salariés basée à Florensac et spécialisée dans les échafaudages. Aujourd'hui, le groupe Altrad compte 1 million de clients. Ces 5 dernières années, la compagnie a vu ses ventes doubler.



Un romancier reconnu, l'autre facette de Mohed Altrad



Parallèlement à son activité de chef d'entreprise et de président de club, Mohed Altrad trouve un accomplissement dans l'écriture. En 3 romans publiés chez Actes Sud, il a acquis la stature d'un écrivain reconnu, enseigné dans les établissements scolaires.

Le premier, "Badawi", qui veut dire "bédouin", a pour décor le désert de son enfance; le second, "L"hypothèse de Dieu", interroge notre rapport à la religion; le dernier, "La Promesse d'Annah", paru en 2012, retrace une histoire d'amour entre un juif et une musulmane dans un Moyen-Orient secoué par l'Histoire. 



En 2013, il retraçait pour nous son incroyable parcours

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité