• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier adopte un arrêté estival “tranquillité publique”

illustration / © maxppp
illustration / © maxppp

A Montpellier, pas d'arrêté anti-mendicité l'été, mais une délibération du conseil municipal baptisée "tranquillité publique". Pris début mai, dans la plus grande discrétion, l'arrêté s'applique du 4 mai au 15 octobre, en centre-ville. Il doit assurer le bien-être nocturne des Montpelliérains !

Par Fabrice Dubault


La décision est passée totalement inaperçue. Mais la municipalité de Montpellier a pris en mai, un arrêté "tranquillité publique", valable du 4 mai au 15 octobre.
Concrètement, il cible les promeneurs alcoolisés accompagnés de chiens et les épiceries, les bars et autres établissements de nuit qui doivent impérativement fermer à 2 heures du matin.

L'objectif est d'assurer le calme, la nuit, en centre ville de Montpellier.

Philippe Saurel explique son choix et cette décision.

Interview de Philippe Saurel - maire de Montpellier
Images F3 LR : B.De Tugny


La halte solidarité de Montpellier à 10 ans

La halte, c'est le regroupement de 3 associations caritatives catholiques de Montpellier.
Leur mission : aider les SDF dans la journée. En complément des accueils de nuit, plus nombreux et mieux connus. Cet accueil de jour qui propose des repas, des douches, des activités en commun et beaucoup d'écoute a fêté, vendredi, ses 10 ans.

Dans les cuisines de la Halte Solidarité, pas de temps à perdre : le buffet pour l'anniversaire de cette structure associative doit être servi dans quelques minutes. Cela fait 8 ans que le cuisinier Josian Vaché est bénévole ici.

150 personnes déjeunent chaque midi, du lundi au vendredi. La moitié arrive dès le matin.
Cet accueil de jour, beaucoup l'ont découvert par le bouche à oreilles. Certains vivaient dans la rue. Les bénévoles les ont aidés, y compris à trouver un hébergement provisoire.

Des repas chauds, des douches, des soins médicaux, des activités et surtout une écoute attentive. Le Secours catholique, la société Saint-Vincent de Paul et l'association Santé Solidarité se relaient auprès des personnes sans domicile fixe. Et de tout ceux qui passent leur porte.

Une centaine de personnes chaque jour, 32.000 en tout l'an dernier, l'équivalent de la population d'une ville moyenne.

Montpellier : les 10 ans de la halte solidarité
Reportage F3 LR : C.Alazet et B.De Tugny

 

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus