• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : les chauffards de la gare Saint-Roch

La voie du Pont de Sète, interdite à la circulation et au stationnement, était prise d'assaut hier vendredi à Montpellier. / © David Guermonprez
La voie du Pont de Sète, interdite à la circulation et au stationnement, était prise d'assaut hier vendredi à Montpellier. / © David Guermonprez

Ils ne connaissent ni les sens interdits, ni les interdictions de stationner. Deux semaines après le changement de circulation autour de la gare St Roch, à Montpellier, les automobilistes ont parfois du mal à modifier leurs habitudes. Au risque d'être verbalisés.

Par Sylvie Bonnet


Au début il y a eu des policiers municipaux, chargés de dissuader les automobilistes venant du boulevard de Strasbourg de prendre le Pont de Sète désormais en sens interdit. Mais plus de deux semaines après le changement de circulation, les agents sont plus rares, surtout en début de soirée. Résultat : malgré le nouveau marquage qui indique aux véhicules comment se rendre au parking St-Roch en arrêt minute gratuit, nombreux sont les habitués qui défient le sens interdit.

Un panneau de sens interdit de chaque coté de la voie...ça ne suffit pas! / © Sylvie BONNET
Un panneau de sens interdit de chaque coté de la voie...ça ne suffit pas! / © Sylvie BONNET

Traverser la ville ou stopper devant la gare Saint-Roch

Il y a ceux qui veulent rejoindre le tunnel de la Comédie et traverser la ville. Ils sont réticents à emprunter le nouvel itinéraire, qui fait un détour par le boulevard Renouvier et l'avenue Clémenceau avant de rejoindre le tunnel. Une pétition circulerait d'ailleurs parmi les Montpelliérains pour dénoncer ce nouveau parcours.
Dépose-minute "sauvage" sur la file réservée au stationnement des taxis devant la gare de Montpellier / © David GUERMONPREZ
Dépose-minute "sauvage" sur la file réservée au stationnement des taxis devant la gare de Montpellier / © David GUERMONPREZ

Et puis il y a ceux qui veulent simplement déposer ou aller chercher quelqu'un à la gare. Ceux-là n'hésitent pas à braver une double interdiction. Après avoir pris le sens interdit du pont de Sète, ils stationnent sur l'emplacement strictement réservé aux taxis. Et les arrêts minutes se transforment parfois en quarts d'heure quand les trains ont du retard...

Les véhicules stationnent sur les emplacements réservés aux taxis montpelliérains qui desservent la gare St Roch. / © Sylvie BONNET
Les véhicules stationnent sur les emplacements réservés aux taxis montpelliérains qui desservent la gare St Roch. / © Sylvie BONNET


Le dépose-minute du nouveau parking trop court?

C'est l'argument principal des réfractaires au nouveau parking St-Roch.La faible distance entre le dépose-minute et l'entrée de la gare est bien pensée pour une utilisation maximale mais les délais seraient un peu courts. Un quart d'heure de parking gratuit, ce n'est pas assez quand on connaît les retards que prennent parfois les trains, surtout en période de trafic élevé. 

15 minutes gratuites et 1euro pour 30 mn maxi. Ce sont les tarifs du dépose minute de la gare de Montpellier. / © Sylvie BONNET
15 minutes gratuites et 1euro pour 30 mn maxi. Ce sont les tarifs du dépose minute de la gare de Montpellier. / © Sylvie BONNET

Jusqu'à présent les agents chargés du maintien de l'ordre font preuve de clémence face à la pagaille de la circulation sur le pont de Sète. Les mentalités comme les habitudes de circulation peuvent difficilement changer du jour au lendemain. Mais l'installation d'un système de "vidéo verbalisation" commence à être évoqué. En attendant qu'il soit mis en place, sachez qu'une infraction au sens interdit, c'est trois points de moins sur votre permis de conduire...

A lire aussi

Sur le même sujet

Aude : des vendanges inespérées après les inondations d'octobre 2018

Les + Lus