• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier installe la vidéo verbalisation sur trois secteurs sensibles

illustration / © maxppp
illustration / © maxppp

Dès lundi, à Montpellier, attention aux alentours du Pont de Sète, de la rue du Grand Saint-Jean, du Cour Gambetta et de l'Avenue de Toulouse, 11 caméras de circulation enregistreront les infractions au code de la route des véhicules et les procès verbaux suivront directement chez vous.

Par Fabrice Dubault


A partir du 1er février, Montpellier met en place la vidéo verbalisation sur trois secteurs prioritaires de la commune :

  • Pont de Sète - rue du Grand St Jean (3 caméras)
  • Cours Gambetta (5 caméras)
  • l'Avenue de Toulouse (3 caméras)
Cette vidéo verbalisation s'effectuera grâce au réseau mis en place par la ville : 214 caméras urbaines dont 16 dédiées à la gestion du tunnel Comédie.

Ce dispositif permettra de verbaliser, à distance, à partir de caméras fixes, 3 infractions du code de la route :

  • les stationnements sur emplacements réservés,
  • les stationnements gênants
  • la circulation sur voies réservées
L'avis de contravention sera envoyé au domicile du propriétaire du véhicule via l'Agence nationale du traitement automatisé des infractions.
La mise en fourrière d'un véhicule peut être décidée s'il représente un caractère urgent et/ou dangereux.

Montpellier : la vidéo verbalisation fonctionne depuis lundi sur 3 secteurs sensibles
Reportage F3 LR : D.Aldebert, T.Will et F.Detranchant - F3 LR

Pour informer les usagers, des panneaux de signalisation seront installés sur les trois zones.

Montpellier : lancement de la vidéo verbalisation sur 3 secteurs urbains
Reportage F3 LR : D.Aldebert et T.Will - F3 LR

Montpellier a adopté un plan pluri-annuel de développement de la vidéoprotection 2014-2016 doté d'une enveloppe de 1,6 million d'euros :
- une première tranche de 15 caméras supplémentaires a été votée par le Conseil municipal du 6 novembre 2014.
- une deuxième tranche de 22 caméras adoptée au Conseil municipal du 18 juin 2015.

Sur le même sujet

reportage observatrice ligue droit de l'homme arrêtée montpellier

Les + Lus