Montpellier : une lettre ouverte à Ayrault et Valls pour la scolarisation des Roms

Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls - 2013. / © afp
Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls - 2013. / © afp

Un collectif d'associations, de mouvements politiques et syndicaux montpelliérains a adressé mercredi une lettre ouverte au Premier ministre et au ministre de l'Intérieur pour s'élever contre le refus du préfet de l'Hérault de scolariser tous les enfants Roms.

Par Fabrice Dubault


Dans ce courrier, les signataires constatent que sur quelque 200 enfants soumis à obligation scolaire rien qu'à Montpellier, "seulement 70 sont effectivement inscrits et 30 sont effectivement assidus".
Dénonçant le "refus express" du préfet de l'Hérault "d'appliquer le principe de l'obligation scolaire" et "de coordonner l'action des services de l'État" et les collectivités territoriales", le collectif constate "l'absence totale" d'actions "permettant de prendre en charge sans délai et avec un souci de continuité les enfants présents dans les campements".
Le collectif déplore aussi l'inaction du représentant de l'État sur les "conditions matérielles de scolarisation" qui ont pourtant une incidence forte sur la fréquentation

En outre, les signataires s'élèvent contre le refus du préfet, M. Bousquet de Florian, d'intégrer les associations du collectif dans le comité de suivi comme le prévoit pourtant une circulaire du 26 août 2012 au motif "de l'absence de caractère normatif d'une circulaire".

Le collectif est composé des représentations montpelliéraine ou héraultaise: Ligue des droits de l'Homme, ADT quart Monde, Cimade, Collectif soutien Roms, EELV, Mouvement des jeunes socialiste 34, Médecins du monde, NPA 34, PCF Montpellier, PS 34, Sud-solidaires 34, Syndicat des Avocats de France Montpellier, Réseau Éducation Sans frontière.

Sur le même sujet

Les + Lus