Montpellier : un preneur d'otages condamné à 5 ans de prison dont 3 avec sursis

La bijouterie de Montpellier où a eu lieu la prise d'otages / © SYLVAIN THOMAS / AFP
La bijouterie de Montpellier où a eu lieu la prise d'otages / © SYLVAIN THOMAS / AFP

L'affaire remonte au 9 janvier dernier. Une homme avait pris en otages les 2 employées d'une bijouterie de Montpellier durant près de 9 heures, après un braquage raté. Il avait fini par se rendre, sans que les hommes du RAID, venus de Marseille, n'aient à intervenir.

Par Fabrice Dubault


L'homme, âgé d'une quarantaine d'années, a été condamné, ce mercredi, à 5 ans de prison dont 3 ans avec sursis par le tribunal correctionnel de Montpellier. Une peine assortie d'un suivi socio-judiciaire de 7 ans.

Le preneur d'otages qui à l'époque, 2 jours après les attentats à Charlie Hebdo, n'avait aucune revendication particulière, n'a jamais réellement expliqué son geste.

Pour faire comprendre à ses 2 prisonnières qu'il ne leur voulait aucun mal, il avait même tiré un coup de feu au plafond, leur montrant ainsi, que l'arme était chargée à blanc.
Mais cette initiative surprenante avait fait craindre le pire aux très nombreux policiers qui assuraient la sécurité autour de la bijouterie.

Un braquage qui tourne à la prise d'otages

L'homme armé avait fait irruption dans une bijouterie du centre historique, à deux pas de la rue de la Loge, pour faire un braquage. Mais ne pouvant ressortir, à cause du système de sécurité, il avait finalement pris les 2 salariés en otages dans le magasin.
L'attente avait duré près de 9 heures, dont 7 heures de négociations avec un homme du GIPN.

Au final, les 2 jeunes femmes s'en sont sorties saines et sauves mais choquées, après avoir été retenues, de longues heures dans un espace très réduit.

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus