Procès de la tuerie de Sète : 30 ans de réclusion criminelle requis contre Charles Pujol

Publié le Mis à jour le
Écrit par Zakaria Soullami
Les assises de l'Hérault à Montpellier - 30 janvier 2016
Les assises de l'Hérault à Montpellier - 30 janvier 2016 © S. Bonnet / France 3 LR

Le procureur de la République a requis 30 ans de réclusion criminelle contre Charles Pujol aux assises de l'Hérault à Montpellier. L'homme de 52 ans est jugé pour assassinat et tentative d'assassinat après la mort de 2 voisins le 1er décembre 2012 à Sète.


Le procureur de la République a tenu compte de l'"altération du discernement" de Charles Pujol, 52 ans. Une altération du discernement qui avait été confirmée par des spécialistes venus à la barre lors de ce procès, aux assises de l'Hérault à Montpellier.

Peine maximale


Selon l'article 122-1 du code pénal, "Si est encourue une peine privative de liberté, celle-ci est réduite du tiers ou, en cas de crime puni de la réclusion criminelle ou de la détention criminelle à perpétuité, est ramenée à trente ans.". C'est la raison pour laquelle le procureur n'a pas requis la réclusion criminelle à perpétuité contre l'accusé.

Injonction de soins​


Les réquisitions ne s'arrêtent pas à 30 années de réclusion criminelle à l'encontre de Charles Pujol. Le procureur de la République a également requis un suivi socio-judiciaire de 6 ans assorti d'une injonction de soins contre l'accusé.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.