Cet article date de plus de 4 ans

Rixe mortelle au Milk : le meurtrier présumé nie toujours être l'auteur des coups sur la victime

Il n'y a désormais plus qu'un accusé devant les Assises des mineurs de l'Hérault pour ce procès du meurtre de Salah. Et l'audience a lieu à huis clos. Les 3 autres hommes mis en examen pour tentative et complicité de meurtre ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel.
Montpellier - ouverture du procès d'Assises à huis clos du meurtrier présumé de Salah, poignardé devant le "Milk" - 17 mai 2016.
Montpellier - ouverture du procès d'Assises à huis clos du meurtrier présumé de Salah, poignardé devant le "Milk" - 17 mai 2016. © F3 LR

Au début de l'audience, mardi matin, le parquet a annoncé que le procès des 4 accusés serait disjoint. Au lieu de faire un seul procès aux Assises pour juger les 4 prévenus, il y aura finalement 2 procès.
L'un aux Assises pour l'accusé mineur mis en examen pour meurtre et tentative de meurtre. Ce procès se tiendra finalement à huis clos. Le jeune homme est en détention provisoire depuis le 6 juin 2013.
Et un autre procès, ultérieurement, devant le tribunal correctionnel, pour les 3 autres accusés, mis en examen pour complicité de meurtre et complicité de tentative de meurtre. Les 3 hommes majeurs sont libres.

Le soir du 5 mai 2013, sur le parking du Milk, la rixe a fait un blessé grave qui est décédé 6 jours plus tard et un blessé plus léger.

Un procès sous tension pour les familles

Les membres de la famille du prévenu passent et repassent constamment devant les grilles du palais de justice de Montpellier. Comme si la communauté gitane de la cité Gély devait rappeler sa présence et sa solidarité au jeune accusé du meurtre de Salah, mineur lors du drame, et à ces proches.

Le jeune garçon, d'à peine 20 ans, est jugé à huis clos depuis mardi, pour un meurtre à la sortie de la discothèque, le Milk, c'était le 5 mai 2013, vers 4 heures du matin. La victime a reçu plusieurs coups de couteau, dont 3 dans la région du coeur. Le jeune homme de 22 ans est décédé 6 jours plus tard au CHU de Montpellier.

Le huis clos ordonné par le président des Assises a contribué au bon déroulement du début du procès. La tension est cependant très vive pour les familles et difficile à supporter pour la mère de la victime.

Alors qu'il a toujours nié les faits, l'accusé a évolué dans ses déclarations

L'accusé qui niait toute implication dans la bagarre depuis le soir du drame, a finalement avoué être l'auteur des coups de couteau sur le 2e homme blessé le soir du meurtre. Mais il nie toujours avoir porté les coups mortels à la victime.

Le procès est prévu pour durer jusqu'à vendredi.

durée de la vidéo: 02 min 01
Montpellier : l'affaire du meurtre du Milk, audience à huis clos pour l'accusé mineur ©F3 LR

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
assises justice société enquêtes police sécurité violence faits divers criminalité