Les Sanofi sur tous les fronts. Manifestation sur le site d'Aramon

Publié le Mis à jour le

L'annonce par la direction gardoise de Sanofi Aramon d'une augmentation salariale collective de 0% en 2014 déclenche la colère les syndicats. Ils ont appelé les salariés à débrayer. De son côté le groupe annonce un investissement d'1 milliard de dollars dans une société américaine. 

Les salariés du site SANOFI d'Aramon dans le Gard ne décolèrent pas. Un mois après s'être mobilisés, ils se sont de nouveau mis en grève 4 heures ce matin à l'appel de l’intersyndicale CFDT CGT CFE-CGC FO alors que ceux de Montpellier manifestaient à Toulouse.

durée de la vidéo: 01 min 10
Aramon (30) débrayage chez Sanofi


2000 emplois menacés dans la région

L'absence totale d'augmentation salariale collective est vécue comme un affront par les représentants du personnel. Ils remettent en cause la stratégie de la direction qui, selon eux, est à l'origine de la suppression de près de 4000 emplois entre  2008 et 2013. D'autre part, les syndicats évoquent de nouvelles coupes sombres dans les effectifs d'ici 2015 avec 2000 emplois qui seraient menacés par les plans actuels alors que le taux de salariés précaires sur l’usine d’Aramon n'a cessé d'augmenter

Ce 0% d’augmentation salariale collective pour 2014 annoncé par la direction tombe au moment où la multinationale de l’industrie pharmaceutique française annonce un investissement de plus d'1 milliard de dollars (731 millions d'euros) dans Alnylan, une société de biotechnologie américaine. Sanofi a même accepté de payer 27% de plus que le cours moyen de de l'action Alnylam à Wall Street!

19% de rentabilité pour l'action Sanofi en 2013, mais innovation en berne

L'annonce, cet été, par la direction de Sanofi de la création d'ici 3 ans de 89 emplois de proximité du site d'Aramon est déjà bien loin. Le groupe s'est engagé à investir 500 000 euros sur le site gardois dans cette opération de revitalisation.
Les 800 salariés du "pôle d'excellence industrielle" tel que le définissait le président de Sanofi France, Christian Lajoux en juillet dernier, n'auront droit à aucune augmentation en dépit des excellents résultats boursiers du groupe et alors que le taux net de la rentabilité de l'action se situe autour de 19%. Le groupe bien que florissant vit sur ses acquis et n'aurait sorti aucun médicament innovant depuis 10 ans et doit absolument trouver de nouvelles molécules selon son directeur général. 

Sanofi investit près de 5 milliards chaque année dans la recherche et le site d’Aramon qui a rejoint le Groupe Sanofi en 1981 est devenu l’un des rares au monde à maîtriser les trois technologies de production des principes actifs à usage pharmaceutique: l’extraction végétale, la synthèse organique et la biotechnologie. .