• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les scientifiques du CNRS Montpellier dénoncent les coupes budgétaires de la recherche

CNRS Montpellier / © France 3 LR
CNRS Montpellier / © France 3 LR

La recherche sera -t-elle sacrifiée d'un trait de plume budgétaire? Pour les scientifiques, il n' y a aucun doute, la recherche française est en danger. 8 prix Nobel ont dénoncé ces restrictions budgétaires. Au CNRS de Montpellier, la nouvelle ne passe pas non plus.

Par Caroline Agullo


L'annonce a mis le monde scientifique en émoi. Dans le cadre d'un plan d'économie, un projet de décret prévoit la réduction de 256 millions d'euros sur la mission « recherche et enseignement supérieur », mission pourtant considérée comme prioritaire.

Huit prix Nobel ont dénoncé ces coupes budgétaires. Pour tenter d'éteindre l'incendie, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a anoncé lundi que les annulations de crédits « n'auront aucun impact sur l'activité des organismes de recherche". Mais pour les chercheurs, les conséquences sur les projets de recherche seront désastreuses. 

 
Anne Debant, Directrice de recherche Centre de recherche en biologie cellulaire de Montpellier (CNRS) : "Avec des capacités d'investissement encore restreintes, il sera impossible de rester dans la course internationale, les autres pays étrangers augmentent au contraire leurs budgets"


Les conséquences de ce choix politique seront irrémédiables.

La France envisage de réduire de 256 millions d'euros le budget de la recherche alors que l'Allemagne a augmenté le sien de 75 % en 10 ans.
Faute de moyens, les étudiants les plus brillants partis terminer leur cursus à l'étranger pourraient échapper à la recherche française.


Guillaume Bossis, Chercheur CNRS/ IGMM - Porte Parole du collectif "Sciences en marche:
"On investi beaucoup pour eux, ils ont fait des études longues pour avoir un doctorat et après, on leur dit vous restez à l'étranger on n'a plus de postes à vous donner?  C'est ça les conséquences aussi de ces restrictions de budgets, la fameuse fuite des cerveaux.
 

Les chercheurs du CNRS Montpellier dénoncent les coupes budgétaires
La recherche sera t'elle sacrifiée d'un trait de plume budgétaire? Pour les scientifiques il n' ya pas de doutes, la recherche française est en danger. 8 prix Nobel ont dénoncé ce choix. Au CNRS de Montpellier, la nouvelle ne passe pas non plus. - Reportage Sébastien Banus et Christophe Monteil

 

Sur le même sujet

Incendie de Rouen : polémique à l'USAP sur le maintien du match de rugby de Pro D2

Les + Lus