Les squatteurs de Montpellier sont expulsables

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Dubault .

Ils sont une centaine de personnes à occuper illégalement un immeuble de Montpellier. Et ce squat de l'Avenue de Lodève accueille de plus en plus de monde, depuis avril.Tous sont expulsables depuis ce mardi matin, sur décision de justice. Les associations d'aides tirent la sonnette d'alarme.



Ils sont une trentaine hébergés dans une grande pièce au rez-de-chaussée du 105 avenue de Lodève, à Montpellier. Ils ont dormi ici la nuit dernière et ne savent pas où ils seront ce soir et les nuits prochaines.

En vertu d'un jugement du 7 juillet dernier, favorable à l'ordre des avocats propriétaire des lieux, ils sont expulsables à tout moment.



Christina et ses enfants occupent une pièce à l'étage. Ce sont des Espagnols que la crise a délogé de leur pays. Sans travail en France, ils sont à la rue.



Les portes du squat sont ouvertes aujourd'hui, pour alerter sur la situation de cette centaine de sans-logement, dont une dizaine d'enfants. Le mot d'ordre de la coordination Luttopia qui lutte contre la précarité et la misère sociale n'est pas compassion, mais mobilisation.



L'ordre des avocats veut récupérer son immeuble pour faire des travaux et transformer ce lieu en école pour la profession, dès la rentrée 2015.



Un appel à la manifestation est lancé pour samedi.



durée de la vidéo: 01 min 36
Reportage F3 LR S.Navas et J.Mörch

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité