Top 14 : l'exploit de Montpellier face à Toulouse, écrasante victoire 25 à 0

Montpellier - le MHR humilie Toulouse 25 à 0 - 8 septembre 2013. / © PASCAL GUYOT / AFP
Montpellier - le MHR humilie Toulouse 25 à 0 - 8 septembre 2013. / © PASCAL GUYOT / AFP

Montpellier a gonflé son moral en s'offrant la tête de Toulouse 25 à 0 avec le bonus offensif, dimanche, au stade Yves-du-Manoir lors de la 5e journée de Top 14. Grâce à ce succès, le MHR prend la 2e place du classement avec 16 points.

Par Armelle Goyon


Les Montpelliérains, qui avaient déjà réussi un joli coup mercredi en s'imposant à Bègles contre l'UBB (36-29), tiennent leur prestation référence après un début de championnat parfois poussif.

Solide en conquête, vainqueur de la bataille du sol, le MHR a d'abord fait la différence grâce à un essai du demi de mêlée Jonathan Pélissié sur un exploit individuel en fin de première période, puis un autre de François Trinh-Duc peu avant l'heure de jeu. Ils se sont offert le bonus offensif après un contre de 80 mètres sur un ballon de récupération chipé dans un ruck, une action conclue par Benoît Sicart entre les poteaux (71).

DMCloud:103233
Montpellier : le MHR écrase le Stade Toulousain 25 à 0

Les Toulousains ont, eux, manqué de réalisme une fois parvenus dans les zones de marque. Sutout, ils ont semblé subir l'impact physique héraultais, y compris avec l'apport du banc en deuxième période.

Toutefois, trois jours après une belle victoire contre le Racing-Métro (30-6), les hommes de Guy Novès n'ont jamais totalement craqué dans une partie très rythmée, engagée et de haut niveau. Maigre consolation.

Les réactions de bonheur du MHR

Mario Ledesma (entraîneur de Montpellier): "On avait une série de trois matches compliqués. C'est inattendu de prendre le bonus offensif devant Toulouse. On se rattrape un peu. C'était important de bien négocier cette semaine que l'on termine avec un gros match devant un grand Toulouse. Il n'avait oublié à la maison que le chauffeur de bus, sinon tout le monde était là. C'est une bonne récompense pour les joueurs qui font un gros boulot depuis le début.
J'espère que l'on va imprimer ça, que l'on va le garder en tête pour le reproduire le plus souvent possible. C'est remarquable de garder une telle intensité devant une équipe aussi physique que Toulouse. J'ai beaucoup d'images positives dans ce secteur, avec des fers de lance comme Ouedraogo et Bias. Si on conserve cet état d'esprit, cela va bien se passer".

Thibaut Privat (deuxième ligne de Montpellier): "Cela fait
du bien. Une victoire devant Toulouse est toujours quelque chose de difficile à obtenir. C'est pourquoi il faut savoir l'apprécier d'autant que l'on remporte un point de bonus. Il y a plein de bonnes choses dans ce match. On avait fait de bons matches que l'on avait perdus, on fait un bon match que l'on gagne. C'est important d'avoir une défense en confiance. Au niveau de la discipline, depuis quelques semaines, ce n'était pas ça. On cherchait à améliorer notre discipline, c'est bien d'y réussir devant Toulouse".

Alexandre Bias (troisième ligne de Montpellier): "C'est historique de gagner Toulouse avec zéro point. D'autant que c'était devant l'équipe solide de Toulouse qui voulait faire un résultat à Montpellier. Le groupe a beaucoup de joueurs à intégrer. Il fallait que l'amalgame se crée entre nous. Il faut un petit vécu. Après cinq journées, il commence à y avoir un peu de cohésion et on prend conscience que la saison est lancée. Et on n'a plus le droit de perdre des points".

Jonathan Pélissié (demi de mêlée de Montpellier): "Le score parle de lui-même. Cela fait du bien au classement, cela fait du bien pour tout le monde. La joie est sur tous les visages. Il était important de préserver ce bonus en fin de match, notamment face à Toulouse. Ce n'est pas tous les jours que l'on met trois essais à Toulouse. J'aimerais marquer des essais comme ça plus souvent.
On ne peut que savourer ce genre de bonheur. Le dernier quart d'heure devant Brive nous a été fatal dans les têtes. Il y a eu un petit déclic. On savait que ces trois matches étaient déterminants. On s'est resserré, on s'est dit des choses simplement et calmement. On a essayé de se respecter. Cela s'est vérifié sur ces trois matches avec trois victoires. Je ne sais pas si c'était le match-référence que l'on attendait, mais on s'est rassuré sur beaucoup de choses. On retient avant tout le score et la joie qui en découle".

Sur le même sujet

Les + Lus