Top 14 : Montpellier-Stade Français, le match des leaders du championnat

Montpellier - le MHR humilie Toulouse 25 à 0 - 8 septembre 2013. / © PASCAL GUYOT / AFP
Montpellier - le MHR humilie Toulouse 25 à 0 - 8 septembre 2013. / © PASCAL GUYOT / AFP

Le Stade Français, coleader du Top 14, va évaluer sa bonne forme, vendredi, à 20H45, dans son stade Jean-Bouin, face à Montpellier, l'autre sensation du début de saison, en ouverture de la 8e journée de Top 14.

Par Fabrice Dubault


Le Stade Français, repris en main par l'entraîneur argentin Gonzalo Quesada, a retrouvé des couleurs. La preuve la plus significative en est sa réussite inédite à l'extérieur, baromètre pour évaluer la force de caractère d'une équipe de rugby. Avec deux victoires lors de ses quatre premiers déplacements, le club parisien a fait aussi bien que lors des dernières saisons (2 en 2012-13, 1 en 2011-12). Son dernier succès, samedi au stade Charles-Mathon d'Oyonnax, a été marquant: les joueurs de la capitale ont réussi là où tous les autres -dont le champion Castres et Clermont cette saison- avaient échoué depuis le 26 novembre 2011.
Mais le Stade Français veut avant tout incarner sa renaissance à domicile, dans son nouveau Jean-Bouin inauguré le 30 août et qu'ils veulent ériger en forteresse, comme leurs glorieux aînés qui y étaient restés invaincus entre septembre 2004 et mars 2008.
Biarritz (38-3), Clermont (23-16) et Brive (25-18) s'y sont déjà cassé les dents.

La venue de Montpellier, qui les talonne d'un point au classement, sera d'un autre niveau.
"On reçoit la meilleure équipe de France du moment", résume Gonzalo Quesada. "Ce sera plus costaud que contre Clermont, ajoute le centre Geoffroy Doumayrou, ancien du club héraultais. Si on gagne contre Montpellier, on pourra dire qu'on fait un bon début de saison."

Une préparation perturbée

Le MHR de Fabien Galthié, le dernier entraîneur à avoir offert un titre au club parisien (en 2007), a déjà fait jeu égal cette saison avec les champions d'Europetoulonnais (22-22, 1ère journée), puis corrigé Toulouse (25-0, 5e journée) et Clermont (43-3, 7e journée).
Mais pour recevoir la deuxième meilleure attaque du Top 14, les Parisiens ont dû composer avec six petits jours de préparation: ils ont joué en dernier samedi soir et ouvrent la 8e journée.
Effet collatéral du bon début de saison, quatre joueurs de son puissant pack (Slimani, Papé, Flanquart, Burban) ont également été appelés pour participer de lundi à mercredi à un stage du XV de France et ne se sont pratiquement pas entraînés avec leurs partenaires. "C'est la semaine la plus compliquée du début de saison. Dommage que ça tombe contre une équipe aussi forte et compliquée à jouer que Montpellier", estime Quesada.
Le club héraultais a seulement été privé de son capitaine Fulgence Ouedraogo.

Samedi, les Montpelliérains s'appuieront sur l'équipe qui a dompté Clermont avec notamment une charnière Pelissié - Trinh-Duc en pleine possession de ses moyens.
Contre l'ASM, les deux joueurs ont inscrit la totalité des 43 points de leur équipe, avec 31 du seul Pelissié, à un point du record de points en un match de Top 14 codétenu par Cédric Rosalen et Benjamin Boyet.
"Il n'y aura pas d'excès de confiance après le succès face à Clermont, assure le troisième ligne Alexandre Bias. On a fait l'erreur après notre victoire devant Toulouse en enchaînant à Perpignan par le pire match de la saison (défaite 28-16). On n'a pas le droit de se relâcher."

Composition des équipes

Stade Français: Bonneval - Arias, Doumayrou, P. Williams, D. Camara - (o) Plisson, (m) Dupuy - Rabadan, Parisse (cap.) LaValla - Papé, Mostert - Slimani, Sempéré, H. van der Merwe

Montpellier: Floch - Nagusa, Tuitavake, Olivier, Audrin - (o) Trinh-Duc, (m) Pelissié - Bias, Tulou, Ouedraogo (cap.) - Privat, Tchale-Watchou - Bustos, Ivaldi, Watremez

Remplaçants
Stade Français: de Malmanche, Attoub, Flanquart, Burban, Fillol, Danty, Porical, Taulafo
Montpellier: Geli, Mas, Aliouat, Galletier, Paillaugue, Combezou, Sicart, Leleimalefaga

Arbitre: Cyril Lafon (Lyonnais)

Sur le même sujet

Les + Lus