Cet article date de plus de 7 ans

Le tramway à 1 € arrive en septembre

Le conseil d'agglomération de Montpellier a voté vendredi à la quasi unanimité la révision des tarifs du tramway. Le carnet de 10 tickets passe de 12 à 10 € mais le billet à l'unité augmente. Les jeunes sont les grands gagnants de la nouvelle politique tarifaire. Les détails et les projets.
Montpellier - les composteurs du tramway sur les quais - 2 novembre 2012.
Montpellier - les composteurs du tramway sur les quais - 2 novembre 2012. © F3 LR F.Dubault
Un euro l'aller simple : c'est ce qu'il vous en coûtera dès septembre si vous empruntez l'une des 4 lignes de tramway de Montpellier. A une condition : que vous achetiez un carnet de 10 tickets. A la rentrée, il passera de 12 à 10 euros.

Economie pour les jeunes, mais pas pour tout le monde

A 2 abstentions près, le conseil d'agglomération de Montpellier a voté vendredi soir une baisse tarifaire sans précédent :

Revers de la médaille :


Mais l'agglomération souligne que cette catégorie ne représente aujourd'hui que 5% des déplacements.

Lutte contre la fraude

Objectif de cette nouvelle politique tarifaire : lutter contre la fraude en fidélisant les usagers.
Ce qui, espère-t-on du côté de Montpellier Agglomération, amènera au final une hausse des recettes compensant pour moitié la baisse des tarifs.
L'autre moitié sera financée par 2 millions d'euros d'économies réalisées sur les frais de fonctionnement, notamment la communication.

illustration
illustration © F3 LR Sandrine Navas

Car ce dispositif a un coût. La diminution du prix du carnet et des abonnements jeunes devrait coûter 2,37 millions d'euros en 2014 et 6,57 millions d'euros les années suivantes.

Le prolongement de la ligne 4 est sur les rails

Egalement à l'ordre du jour, ce vendredi : le devenir du réseau. Philippe Saurel, le président de l'agglomération et maire (DVG) de Montpellier, a rappelé que le prolongement de la ligne 4 était d'ores et déjà engagé. Les travaux ont commencé entre le boulevard de l'Observatoire et la place Albert 1er. La ligne 4 devrait donc boucler son tour de l'Ecusson avant 2 ans.

Le tram à la mer : une priorité

Quant à la ligne 3, qui s'arrête pour l'instant au bord de la 2 fois 2 voies à Pérols, à plus d'un kilomètre des plages, elle devrait bientôt rallier la mer. Les études sont lancées. Philippe Saurel a fait part de sa préférence pour une desserte globale du littoral en plusieurs arrêts.

durée de la vidéo: 02 min 08
Le tram à la plage, un serpent de mer?

La magie de la gare d'Oz n'opère pas

Saluant la position de Stéphan Rossignol, le maire (UMP) de la Grande-Motte et président de l'agglomération du Pays de l'Or, Philippe Saurel s'est également dit favorable à une desserte de l'aéroport de Montpellier Méditerranée d'ici 5 à 7 ans.
En revanche, le prolongement de la ligne 1 jusqu'à la future gare TGV du nouveau quartier Oz, près du château de la Mogère, à Odysseum, sera conditionnée :
Autant dire qu'elle a du plomb dans l'aile.

La ligne 5, sous condition

Enfin, concernant la ligne 5, dont le tracé fait polémique, Philippe Saurel s'est dit "ouvert à la reprise des discussions". Mais il met son veto à la traversée du parc Montcalm, à laquelle sont opposés les riverains. Le bout du tunnel semble encore loin pour ce tramway-là, d'autant que son financement, estimé à 400 millions d'euros, n'est pas bouclé. Une déclaration d'utilité publique a pourtant été délivrée pour cette ligne.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports transports en commun