• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La victoire à Brest (2 à 1) de bonne augure pour Montpellier

John Utaka / © FRED TANNEAU / AFP
John Utaka / © FRED TANNEAU / AFP

Le champion de France Montpellier confirme son net redressement grâce à une troisième victoire en quatre matches de Ligue 1, sur la pelouse de Brest (2-1) lors de la 17e journée.

Par Laurence Creusot

Seizième mi-octobre, les Héraultais, battus une seule fois lors des huit derniers matches de L1, possèdent désormais un petit matelas d'avance sur la zone de reléguation, sept longueurs derrière, et peuvent raisonnablement lorgner les places européennes.
Appliqués, portés par un Cabella omniprésent et un Joudren vigilant sur les quelques occasions adverses, ils ont progressivement pris le pas d'un Stade Brestois qui n'arrive plus à s'imposer à domicile depuis qu'il glane des points à l'extérieur.

Dans un match d'une assez faible qualité technique, notamment en raison d'une pelouse en mauvais état, les Montpelliérains ont parfaitement su exploiter les faiblesses brestoises après avoir encaissé un but évitable.

Le résumé du match

DMCloud:20857
Montpellier relève la tête à Brest en ligue 1

                 
Sur un centre de Baysse, Congré dégageait en effet sur Ben Basat qui, dans la surface, reprenait instantanément du plat du pied pour inscrire son sixième but de la saison en L1 (14e). L'international israélien a ainsi marqué lors de chacune de ses six dernières apparitions à Francis-Le Blé !
Mais Brest allait à son tour offrir un cadeau: après une frappe de Camara - aligné en pointe à la place d'Herrera en l'absence de Charbonnier, suspendu - repoussée par Thébaux, Martial taclait le ballon dans son propre but en voulant dégager (21e).

Le deuxième but montpelliérain était dû à une erreur d'inattention finistérienne puisque, après un coup franc joué rapidement, Belhanda servait idéalement
Utaka qui, libre de tout marquage, trompait Thébaux du plat du pied (57e). Les hommes de René Girard aurait pu faire le break dans la foulée, mais Thébaux
détournait en corner une tête de Camara (61e), avant d'être sauvé par son poteau sur le corner qui suivait. Mais ce fut sans conséquence face à des Brestois trop inoffensifs pour arracher le match nul.

Sur le même sujet

Les “gilets jaunes” d’Alès ont de nouveau investi la rocade

Les + Lus