Il y a 20 ans, Montpellier accueillait la coupe du monde de football. En ce mois de juin 1998, 6 matches vont se disputer au stade de la Mosson avec le Maroc, la Norvège, le Paraguay, la Bulgarie, l'Italie, le Cameroun, la Colombie, la Tunisie, l'Allemagne, l'Iran et le Mexique devant près de 180 000 spectateurs au total. L'équipe de France n'a pas joué à Montpellier mais la ville a bien vécu à l'heure du mondial pendant un mois. 

Le 24 avril 1994, Montpellier est choisie comme ville hôte

Le 24 avril 1994, le stade de la Mosson est officiellement choisi par le comité français d’organisation comme stade hôte de la coupe du monde 1998. Après trois ans de travaux, Montpellier dispose alors d'un stade flambant neuf de 35 500 places. Et la ville n'a déboursé que 15,5 millions de francs hors taxes sur un total de 110 millions! L'Etat (49 millions), le département (15 millions), la région (10 millions) et même le district (20 millions) ont versé leur écot, raconte Libération

L’affiche officielle de la Coupe du monde de football 1998 est l’œuvre d’une jeune montpelliéraine, Nathalie Le Gall. / © AFP/ Nathalie Le gall
L’affiche officielle de la Coupe du monde de football 1998 est l’œuvre d’une jeune montpelliéraine, Nathalie Le Gall. / © AFP/ Nathalie Le gall


Nîmes, voisin, n'a pas eu cette chance. Plus prompte à moderniser son stade, agrandi à 28 000 places, la municipalité a tout payé de sa poche, sans pouvoir postuler pour la Coupe du monde, pour laquelle la barre était fixée à 30 000 places minimales.


L'affiche de la coupe du monde créée par une Montpelliéraine

Au printemps 1997, sur la base d’un cahier des charges soumis par le Comité français d'organisation, Bordeaux, Lens, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Saint-Denis, Saint-Etienne et Toulouse (les dix villes sites) ont lancé un concours.

Le 31 octobre 1997, un jury sélectionne le projet de Nathalie Le Gall, de l’Ecole Régionale des Beaux-arts de Montpellier. Les projets devaient répondre aux objectifs suivants: universalité, émotion, et partage. Il leur fallait aussi communiquer auprès du grand public et être une œuvre identifiable au football, "parce qu’une affiche vit dans le temps, elle doit se situer entre la pub et l’oeuvre d’art."
 

Une affiche vit dans le temps, elle doit se situer entre la pub et l’oeuvre d’art

L’affiche conçue par Nathalie Le Gall représente un stade de football vu d’en haut avec des tribunes bariolées aux couleurs vives répondant à une recherche d’effervescence de la part de l’auteur. L’affiche officielle a été tirée à des millions d’exemplaires dans le monde entier.

Nathalie Le Gall a crée l'affiche de la coupe du monde de football 1998. / © AFP/ Eric Cabanis
Nathalie Le Gall a crée l'affiche de la coupe du monde de football 1998. / © AFP/ Eric Cabanis

 

Quand l'hôtellerie fait boom !

La coupe du monde de football draine énormément d'argent. Début juin 1998, "Que choisir ?" enquête sur le prix des hôtels. Montpellier voit une importante augmentation du prix des nuités pendant la compétition surtout en centre ville. "Si les prix ne flambaient sur les 10 sites, ce serait un bide. Ca voudrait dire qu'il n'y a personne" explique André Daguin, président de la Fédération hôtellière française. Le prix des hôtels à Montpellier a de quoi donner le vertige aux plus fidèles supporters.

Hausse de 58 %


Montpellier affiche une augmentation moyenne de 58 %. c'est le record des villes hôtes de ce mondial. L'hôtel Astron passe de 640 à 1200 francs la nuit. Le modèle hôtel d'Angleterre double lui aussi ses prix ... La coupe du monde, ça se paie !

Si les prix ne flambaient sur les 10 sites, ce serait un bide


Face à ses dérapages, quelques palliatifs pour tout de monde. L'opération "prix bleu". Elle regroupe les hôtels pratiquant les mêmes prix pendant, avant et après la coupe du monde. "C'est quand même idiot d'assassiner ces gens," s'indigne le responsable de l'hôtel Prime à Saint Jean de Védas. Mais aucun hôtel de Montpellier n'ont participé à cette opération "prix bleu"!

 

Camp de base du Cameroun et du Paraguay

Deux équipes ont choisi leur camp de base dans la région. Le Paraguay à l'hôtel des pins de Clapiers, près de Montpellier. Avec sa star, José Luis Chilavert.  "Je veux dire avec toute la certitude du monde que si nous n'avons pas le meilleur complexe de préparation, nous avons l'un des meilleurs. Nous sommes très bien," assure Paulo Cesar Carpegiani, entraineur du Paraguay.



Le Paraguay à Clapiers 

La technopole de Montpellier espère bien profiter de l'aubaine de recevoir le Paraguay. "Une des grandes ambitions que nous avons, grâce à Perpignan, la plateforme aéroportuaire de Barcelone et surtout celle de Madrid, c'est de jouer l'Amérique du sud. Montpellier technopole va probablement installer bientôt une représentation soit au Brésil soit en Argentine," annonce Georges Frêche, le maire.

 

 

Le Cameroun au château de Lignan

Le 6 juin, le Cameroun s'installe au château de Lignan, près de Béziers. Avec une arrivée mouvementée et le passage à la douane compliqué en raison de passeports bloqués au Cameroun. Depuis plusieurs mois, la ville de Béziers courait après une convention, le directeur du château attend le réglement de sa facture. Pour ces deux points, tout est finalement rentré dans l'ordre.

On fait un petit peu dans le buccolique en Afrique


Dernier épisode en date, l'arrestation du président de la fédération camerounaise, soupçonné du détournement de 3000 billets. "On fait un petit peu dans le buccolique en Afrique," analyse Claude Le Roy, le sélectionneur français du Cameroun. 

 

Marcel Mahouvé, seul sélectionné

Un seul joueur de la région participe à cette coupe du monde en France: Marcel Mahouvé. 1m83 pour 72 kg. Avec sa musculature irréprochable, il aborde le mondial affuté.

"C'est un très bon joueur, il monte en régime. sa sélection dans les 22 n'était pas jouée d'avance. Mais, plus ça, mieux il va," analyse en début de compétition, Claude Le Roy, sélectionneur du Cameroun. A 25 ans, le milieu de terrain de Montpellier, ne jouera qu'un seul match, contre l'Italie (match perdu 3-0).



Un supporter marocain pendant le match Maroc-Norvège, à Montpellier, lors de la coupe du monde football. / © OMAR TORRES / AFP
Un supporter marocain pendant le match Maroc-Norvège, à Montpellier, lors de la coupe du monde football. / © OMAR TORRES / AFP

 

10 juin Maroc - Norvège

Alors que le match d'ouverture se dispute au stade de France le 10 juin entre le Brésil et l'Ecosse (2-1), le même jour, Montpellier accueille son 1er match. Maroc - Norvège, les supporters marocains sont chauds bouillants...  


Le village du Mondial

Flânerie curieuse en pain de Lozère, blanquette de Limoux et saucissons du Gard ou autres produits régionaux, place de la comédie, au village du Mondial. Des petits secrets de fabrication dévoilés aux Norvégiens et aux Marocains oisifs quelques heures avant le match. Des supporters touristes, avides de découvrir l'art de vivre régional. 
 



Le Maroc, entraînée par Henri Michel et la Norvège vont faire match nul 2 buts partout devant 29800 spectateurs. 

17 juin 1998, la communion entre supporters du Cameroun et d'Italie, à Montpellier. / © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
17 juin 1998, la communion entre supporters du Cameroun et d'Italie, à Montpellier. / © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

 

Le 17 juin : Italie - Cameroun

Le 12 juin, le Paraguay affronte la Bulgarie (0-0). ce n'est pas le match le plus attendu à Montpellier. L'ambiance est toute autre le 17 juin pour Italie - Cameroun. Mené, puis réduit à 10 (expulsion de Kalla en fin de première mi-temps), Claude Le Roy, le sélectionneur du Cameroun lance alors sur le terrain un jeune joueur encore inconnu à la place de Patrick M’Boma: Samuel Eto'o . Une première grosse expérience de 25 minutes, malgré la défaite des siens (0-3). La future star ( Real Madrid, FC  Barcelone, Inter Milan, Chelsea...) n'a que 17 ans !



Les Italiens sont les plus forts. Biagio et Vieiri (2 fois) marquent entourés par notamment Pagliuca, Maldini, Costacurta. La Squadra Azzura est l'un des favorites de la compétition.

Des commerçants du littoral mécontents

La Coupe du monde fait le bonheur de certains mais pas vraiment de tout le monde. Si le centre de Montpellier affiche régulièrement complet depuis le 10 juin, la grogne monte du côté des restaurateurs et des hôteliers du littoral.

"Je m'attendais à voir plein de supporters, plein de monde et on a personne. Et puis, ça nous a fait fuir nos habitués, ils ont peur de sortir. peut-être le comportement des supporters, l'insécurité et donc on nous boycotte. Pas de clients, se désole une restauratrice. 

Je m'attendais à voir plein de supporters, plein de monde et on a personne


Les pertes sont estimées à moins 30 % par rapport à l'année précédente. Et la foule, pourtant, on la trouve ailleurs. Les suporters sont organisés et beaucoup préfère le camping à l'hôtel. Les jours de match, chacun prend la direction du stade. Un supporter n'est malheureusement pas un touriste.

 

22 juin : Colombie - Tunisie

Le 22 juin, l'ambiance monte d'un cran grâce à la communauté tunisienne. Depuis trois jours, le soir, au Corum, la troupe nationale des arts populaires de Tunis enchantent les badauds par ses danses et sa musique traditionnelle. Un village est installé sur l'esplanade où l'on peut voir notamment l'artisanat d'Afrique de nord.

 J'amène mes filles, ma femme, on va s'amuser et supporter l'équipe, même si elle perd


Tous les Tunisiens de Montpellier ont préparé l'événement du mondial : "Moi, j'attends depuis un an. J'ai acheté mes billets, j'amène mes filles, ma femme, on va s'amuser et va supporter l'équipe, même si elle perd," affirme Rafik. Les supporters tunisiens et colombiens ont participé ensemble à la fête de la musique


Le retour de Valderrama

La Tunisie a déjà perdu face à l'Angleterre. Elle va de nouveau s'incliner face à la Colombie, 1-0.  Le capitaine des sud-américains n'est autre que Carlos Valderrama, une vieille connaissance des supporters de Montpellier. Arrivé en 1988, le meneur du Deportivo Cali est alors considéré comme le meilleur joueur de son continent.

L’histoire dure six mois avant de voir le trio Nicollin-Mézy-Mosca obtenir la signature de Valderrama. Car la concurrence était rude avec" une quinzaine de clubs dont Barcelone, la Lazio et la Sampdoria", selon les dirigeants de Cali.

Avec Montpellier, Valderrama remporte la coupe de France et atteint les quarts de finale de la coupe des coupes.

22 juin 1998. Le retour de Valderrama à Montpellier / © BORIS HORVAT / AF
22 juin 1998. Le retour de Valderrama à Montpellier / © BORIS HORVAT / AF

 

Taxe pour diffuser les matches : La grogne des cafetiers

La coupe est pleine pour certains cafetiers et restaurateurs du Gard. Ils ont appris l'existence d'une redevance spéciale Coupe du monde. Elle s'adresse aux établissements qui retransmettent en public les matches du Mondial sur des écrans de plus de 70 cm.  Elle provoque la colère. "On nous pompe de l'argent de tous les côtés.

On paie déjà la redevance, la SACEM également. Si on met le doigt dedans, ensuite ce sera Rolland Garros, le Tour de France, alors il faut arrêter," s'insurge le représentant du syndicat.

Si on met le doigt dedans, ensuite ce sera Rolland Garros, le Tour de France, alors il faut arrêter


De 5000 à 25000 francs selon l'importance des écrans

"Pendant un mois il y a la coupe du monde, on en fait un peu profiter les clients. S'il faut passer à la caisse à chaque fois, y'a un moment, on y arrivera plus." Cette redevance existe bel et bien. Elle varie de 5000 à 25000 francs selon l'importance des écrans, à condition toutefois de se servir du match comme outil de promotion. Cela ne touche donc pas la majorité des cafetiers et des restaurants. La fédération nationale de l'industrie hôtelière a déjà donné consigne à ses adhérents de ne pas payer.

 

Hooligans allemands: Montpellier sous haute sécurité

Le 25 juin, l'Allemagne affronte l'Iran à La Mosson. Quatre jours plus tôt, après Allemagne-Yougoslavie, quatre hooligans allemands ont attaqué trois gendarmes et passé à tabac Daniel Nivel jusqu'à le laisser dans le coma. 600 à 700 hooligans allemands avaient investi les rues de Lens. 

A Montpellier, la sécurité est maximale. 1500 policiers sont à pied d'oeuvre. "On a récupéré une trentaine de photographies des principaux chefs de bande d'hooligans allemands. On s'est efforcé de sécuriser nos propres dispositifs de sécurité. De faire en sorte qu'à aucun moment, les groupes de policiers ou de gendarmes qui vont être amenés à intervenir ne soient jamais en infériorité numérique par rapport à d'éventuels hooligans qui viendraient les attaquer.

Leur objectif est avant tout les forces de l'ordre


Une des particularités importantes des hooligans allemands, c'est que leur objectif est avant tout les forces de l'ordre avant d'autres groupes de supporters," précise la préfecture de l'Hérault. Montpellier attend 5 à 6000 supporters allemands.


 

 

Les supporters allemands demandent pardon

Montpellier, 25 juin 1998. les supporters allemands demandent pardon suite au comportement des hooligans à Lens quelques jours plus tôt. / © CHRISTOPHE SIMON / AFP
Montpellier, 25 juin 1998. les supporters allemands demandent pardon suite au comportement des hooligans à Lens quelques jours plus tôt. / © CHRISTOPHE SIMON / AFP

 

Eviter tout débordement

La veille du match, sur la place de la Comédie, les Iraniens battent le rappel des troupes sur la place de la Comédie et ce sont les Allemands qui arrivent. Malgré l'alcool qui coule à flots, la bonne humeur règne. Des scènes de fraternité sous surveillance malgré tout.

Les forces de l'ordre patrouille toute la nuit pour éviter tout risque de débordements. Depuis minuit, il n'est plus possible d'acheter de l'alcool. Le jour du match, les forces de l'ordre sont déployées tout autour des lieux sensibles comme la gare ou les forces publiques.

Avec les contrôles draconiens réalisés en Allemagne et aux frontières, les autorités semblent plutôt rassurées. L'Allemagne bat l'Iran 2-0 et les supporters quitte finalement Montpellier dans un calme relatif.

 

29 juin: 15 hooligans allemands interpellés

Le 29 juin, l'équipe d'Allemagne est de retour à Montpellier pour un 8ème de finale contre le Mexique. Avec ses supporters et ses hooligans. Une quinzaine d'entre eux sont interpellés place de la Comédie, attablés à une terrasse alors qu'ils sont en train de boire une bière. Les policiers ont découvert sur eux des protèges dents. Ils vont passer la nuit au commisariat de police.

Comme vendredi dernier, les épiceries de nuit ne peuvent toujours pas vendre d'alcool. Qaunt aux bars, ils ferment à 1 heure du matin. 

L'Allemagne s'impose 1 à 0 face au Mexique et poursuit sa route vers les quarts de finale. Pas d'incidents majeurs à signaler après la rencontre, la dernière à la Mosson pour cette coupe du monde 1998.

Bilan officiel : Tout le monde est content

Les représentants de l'Etat et des service municipaux sont satisfaits. Le policiers ont sû allier dissuasion et persuasion avec des renforts allant parfois jusqu'à 1500 hommes. Au total, 972 billets ont été saisis, 1158 interpellations réalisées dont 26 contrôles préventifs contre le hooliganisme. Un hooligan anglais qui avait participé à une manifestation à Marseille a été jugé à Montpellier parce qu'il a été arrêté dans la ville.

Montpellier a brillé dans le monde entier


La municipalité avait invité à faire la fête durant cette coupe du monde. Les 150 000 spectateurs estimés ne s'en sont pas privés. Du concert match de l'orchestre symphonique à Barbara Hendricks ou Jimmy Cliff. A chaque fois, 20 000 supporters place de la Comédie. Ces manifestations et les subventions qu'elles ont déclenchées laissent près 6 millions de francs dans les caisses municipales. "Montpellier a brillé dans le monde entier. Nous faisons partie des dix villes françaises qui vont être connues dans le monde dans la première moitié du 21ème siècle," assure Georges Frèche, maire de Montpellier.


 

Bilan officieux : les commerçants de la place de la Comédie ravis

La meilleure amie du match de football à la télévision semble bien être la pizza. 25% de hausse pendant la coupe du monde. Et quand ls gens sortent moins, c'est carton rouge pour la restauration traditionnelle. Tout autour de Montpellier, la fréquentation des brasseries, bars, restaurants a chuté. La Coupe du monde trouve en fait ses uniques supporters commerçants au centre ville. La place de la Comédie a été le point de ralliement de tous les étrangers et la diffusion des matches sur écran géant a dopé l'activité.

Hôtel: - 20%

Pour l'hôtellerie, la baisse d'activité est conforme aux attentes. Environ 20%. Une baisse comparable à celles constatées lors des coupes du monde organisées en Espagne ou en Italie.