A Montpellier, hôtels et restaurants s'organisent pour la Saint-Valentin

Une Saint-Valentin qui tombe un week-end, c'est une double bonne nouvelle pour les hôtels et restaurants. Mais elle tombe à plat cette année, en raison de la situation sanitaire. Certains professionnels tentent tout de même de tirer leur épingle du jeu en proposant des formules aux amoureux.

Dans certains hôtels, un repas spécial "Saint-Valentin" est servi en chambre... avec vue sur la mer.
Dans certains hôtels, un repas spécial "Saint-Valentin" est servi en chambre... avec vue sur la mer. © FTV / Enrique Garibaldi

En temps normal, à quelques jours de la Saint-Valentin, le carnet de réservations se remplit à toute vitesse. Après le jour de l’An, la fête des amoureux est le premier pic de clients de l’année pour les restaurants, avec un taux de remplissage entre 80 et 100%. 

Mais cette année, la crise sanitaire vient gâcher la fête... Pas de soirée possible avec le couvre-feu fixé à 18h. De plus, il est toujours interdit de servir à table. Une fois encore, il a fallu s'adapter.

Menu spécial à emporter

Du côté du Marché du Lez à Montpellier, seuls 6 des 40 restaurants sont ouverts pour de la vente à emporter. Alexandre Bastide et son équipe ont tout de même décidé de respecter la tradition en proposant un menu spécial pour la Saint-Valentin. Il sera disponible le samedi 13 et le dimanche 14 février, en vente à emporter et en livraison.

Malgré tout, pendant cette période un peu compliquée, il faut profiter de ces moments de fête pour relâcher la pression.

Alexandre Bastide, gérant du restaurant "La Baraquette" à Montpellier

Devant "La Baraquette", les potentiels clients sont séduits par l'idée. "En principe, on va au restaurant, mais cette année, on prendra à emporter ! On s'adapte !", sourit une passante. "C'est aussi un moyen de soutenir les restaurateurs... surtout en ce moment."

Malgré l'impossibilité de recevoir les clients en salle, les commandes "à emporter" de la Saint-Valentin commencent à affluer.
Malgré l'impossibilité de recevoir les clients en salle, les commandes "à emporter" de la Saint-Valentin commencent à affluer. © FTV / Enrique Garibaldi

L'occasion aussi de renouer avec des habitués. "Ça nous manque de ne pas pouvoir accueillir notre clientèle", soupire Alexandre Bastide.

 Service tout compris à l'hôtel

Certains hôtels ont eux aussi saisi l'opportunité de la Saint-Valentin pour faire revenir une clientèle de loisirs le week-end, en complément de la clientèle d'affaires qui occupe les chambres en semaine. 

Dans l'hôtel "Le Gédéon", à Carnon, un service en chambre remplace le restaurant. De quoi imaginer une offre St Valentin tout compris. 

Pour que ce soit agréable, on essaye d'étaler le service dans la soirée, On commence avec un petit apéritif vers 19h. Puis un menu complet avec entrée, plat, dessert et boisson. Tout cela servi en chambre !

Hakima Joannidès, propriétaire de l'hôtel "Le Gédéon"

"On s'est posé la question de ce qu'on pouvait tout de même proposer cette année" explique la propriétaire de l'hôtel. "Arriver dans un endroit où on peut manger et boire un verre sans avoir à réfléchir et à chercher, ça peut certainement intéresser !"

Un repas dans une chambre avec vue sur la mer...  Que l'on soit amoureux ou pas, voilà qui devrait permettre de s'évader quelques heures de son quotidien, après presque un an de restrictions.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 société saint-valentin événements sorties et loisirs alimentation gastronomie